Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général de l’UNESCO condamne les destructions de la Mosquée Ali al-Hadi à Samarra (Iraq)

23-02-2006 7:25 pm Le Directeur général, Koïchiro Matsuura, s’est déclaré choqué et inquiet suite aux destructions qui ont frappé la Mosquée d’or Ali al-Hadi, dans la ville iraquienne de Samarra, et aux pertes humaines consécutives aux violences. Le Directeur général a également condamné la destruction de douzaines de mosquées sunnites et d’églises chrétiennes, qu’il a qualifié d’ »inacceptable » Il s’est félicité de l’appel au calme lancé par les plus grands dignitaires religieux iraquiens et par les autorités nationales et il a demandé que soient respectés tous les sites religieux du pays. Le mausolée, qui contient les tombes des dixième et onzième imams chiites - Ali al-Hadi décédé en 868 et son fils Hassan al-Askari, décédé en 874 -, est l’un des grands lieux saints de l’islam chiite. « La destruction d’édifices religieux est un outrage à l’humanité toute entière et une violation des normes internationales », a déclaré Koïchiro Matsuura qui a ajouté : « J’appelle toutes les parties au respect de tous les lieux sacrés ». Le Directeur général a également réaffirmé l’engagement de l’UNESCO en faveur de la compréhension inter-religieuse, en tant que partie intégrante du dialogue interculturel. Il a affirmé que l’UNESCO était prête à aider à lancer un tel processus en consultation avec les autorités iraquiennes.

Koïchiro Matsuura a également réaffirmé que l’Organisation était prête à continuer à travailler avec les autorités nationales iraquiennes en vue de protéger et conserver le patrimoine historique, spirituel et culturel de sites importants comme Samarra. En avril 2005, ce site avait déjà été visé par des actes de destruction, une explosion ayant détruit le sommet du minaret en spirale de la Mosquée al-Mutawakkil.

Koïchiro Matsuura a ajouté : « Le respect pour ce patrimoine est une des pierres d’angle de la reconstruction du pays et un pas décisif vers la réconciliation nationale. Au cours de ces dernières années, nous avons été témoins d’une augmentation des destructions volontaires du patrimoine culturel. A cause de sa valeur symbolique en tant que porteur d’identité, le patrimoine est devenu une cible privilégiée des mésententes et des violences. La protection du patrimoine culturel dans des situations de pré ou de post-conflit doit être assurée pour que le dialogue entre les cultures puisse mener à la paix, à la coopération et au développement. Aucun effort ne doit être épargné pour garantir le respect des normes internationales si l’on veut que la réconciliation entre les communautés devienne une réalité ».

Le Directeur général a appelé la communauté internationale à continuer de fournir un appui financier en vue d’améliorer la protection du patrimoine culturel iraquien.

La ville de Samarra, avec sa mosquée et son minaret en spirale, est un des plus grands sites islamiques jamais construit. En vue de son éventuelle inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’Iraq l’a placée en 2000 sur sa liste indicative. L’UNESCO, à travers un partenariat avec la Fondation nordique du patrimoine mondial, a fourni en septembre 2005 au Bureau iraquien des antiquités et du patrimoine l’assistance technique nécessaire pour que le dossier de Samarra soit présenté ce mois-ci au Centre du patrimoine mondial. Ce dossier devrait être examiné par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO lors de sa 31e session en 2007.






Source Communiqué de presse N°2006-12
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 31862 | guest (Lire) Mise à jour: 03-03-2006 3:40 pm | © 2003 - UNESCO - Contact