Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
La journée de l'Afrique célèbrée à l'UNESCO

Paris - A l'occasion de la Journée de l'Afrique, qui commémore chaque année la création en 1963 de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), un débat sur la Négritude se tiendra au siège de l'UNESCO, le 25 mai, à partir de 15 heures.

Récital de poésie, exposition de sculptures et de bijoux, concerts et dégustation de mets africains sont également prévus au programme. " L'Afrique en fête ", telle est la devise qu'ont choisie pour cette manifestation ses organisateurs, les Ambassadeursafricains en France et auprès de l'UNESCO.

Hommage implicite au chantre de la Négritude, le poète et ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor, décédé le 20 décembre 2001, la Journée de l'Afrique 2002 sera une occasion de relancer le débat surce mouvement littéraire, philosophique, voire politique, qui a fait couler beaucoup d'encre depuis sa naissance, vers la fin des années quarante du 20e siècle et qui continue d'interpeller les créateurs, les intellectuels, les universitaires intéressés par le monde noir.

La table ronde sera ouverte par le président du groupe des Ambassadeurs africains, Filippe Sawadogo, du Burkina Faso, et le vice-président, Carlos-Edmilson Marques Vieira, écrivain de Guinée-Bissau et modérateur du colloque. Après l'intervention de Boutros-Boutros Ghali, Secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie et le récital poétique du Béninois Noureini Tidjani Serpos, Sous-Directeur général de l'UNESCO à la trête du Département Afrique, et d'Amin Esber,écrivain et ambassadeur de la République Arabe Syrienne, le thème "Négritude : genèse, philosophie, perspectives" sera abordé par le professeur et ambassadeur Albert Owuwu-Sarpond (Ghana), le professeur Benedita Gouveia Damaceno (Brésil) et le philosopheSpero Stanislas Adotevi (Bénin). L'écrivain congolais Henri Lopes et le professeur français Jacques Chevrier introduiront le débat.

Place aux arts plastiques, ensuite, avec l'exposition " Les Bijoux africains " de la Béninoise Laetitia Ewagnignon qui,sous l'enseigne " Ekabo " (bienvenue), réalise des pièces uniques en os, corne, ébène, corail, ambre, bronze et autres matériaux traditionnels, et la Gabonaise Laurence Chérubin, dont les sculptures marient harmonieusement les métaux précieux et la pierre.

Honneur, enfin, à l'art culinaire africain et à la musique, avec des troupes venues des quatre coins du continent "pour célébrer toutes les Afriques", selon l'expression de Filippe Sawadogo.

La table ronde " Négritude : genèse, philosophie, perspectives " se tiendra en Salle II, de 15 à 17 heures.

L'exposition " Les Bijoux africains " sera inaugurée à 17h30 (Hall du 7e étage). Elle sera ouverte jusqu'au 5 juin 2002.

Le cocktail et le concert auront lieu à partir de 18 heures dans le hall du 7 e étage.

Pour de plus amples informations, contacter Jasmina Sopova, Bureau de l'information du public de l'UNESCO. Téléphone 01 45 68 47 18. Télécopie: 01 45 68 57 47. E-mail: j.sopova@unesco.org



 
Auteur(s) UNESCOPRESS
Source Avis aux Médias No.2002-15
Date de publication 21 May 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 3119