Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Préserver un enseignement supérieur de qualité
Contact éditorial : Sue Williams, Section des relations avec la presse, tél. +33 (0)1 45 68 17 06 - Email

05-12-2005 2:00 pm Des lignes directrices visant à protéger les étudiants effectuant des études à l’étranger contre un enseignement supérieur de mauvaise qualité sont lancées aujourd’hui par l’UNESCO et l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Ces lignes directrices constituent une réponse à la croissance exponentielle du secteur, alimentée par la mobilité croissante des étudiants et des personnels universitaires et par l’explosion du nombre des fournisseurs d’enseignement supérieur.

On estime à deux millions le nombre d’étrangers qui étudient dans les pays de l’OCDE, dont 61 % provenant de pays non membres de l’OCDE. Selon l’Institut de statistique de l’UNESCO, sur dix étudiants effectuant des études à l’étranger, cinq sont originaires d’Asie, trois d’Europe et un d’Afrique. La moitié de ces étudiants étrangers étudient en Europe et un quart aux Etats-Unis.

L’éventail des fournisseurs a également énormément évolué, des universités et instituts d’enseignement supérieur traditionnels aux organismes virtuels spécialisés dans l’e-learning, et des sociétés privées et groupes internationaux aux partenariats entre structures privées et publiques. Selon l’OCDE, le marché de l’enseignement supérieur dans ses Etats membres est d’au moins 40 milliards par an.

Cette croissance vertigineuse devrait continuer. Il y a aujourd’hui plus de 100 millions d’étudiants dans le supérieur. Avant 2020, on prévoit qu’ils seront 125 millions.

Les lignes directrices UNESCO-OCDE s’intéressent aux problèmes de qualité des programmes proposés sur ce nouveau marché. « La qualité est une vraie question », déclare Peter Smith, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l’éducation. « L’Organisation encourage depuis longtemps l’internationalisation de l’éducation et la participation d’un large éventail de partenaires, mais nous devons aussi protéger les étudiants contre des services éducatifs inadaptés et de mauvaise qualité, les usines à diplômes et les institutions peu scrupuleuses ».

Les lignes directrices soulignent qu’il est de la responsabilité des fournisseurs d’enseignement supérieur transfrontalier d’offrir des programmes de qualité comparables aux programmes de leurs pays, d’encourager la création d’un système d’assurance qualité et d’accréditation, de mettre en place une transparence plus importante pour ce qui concerne la qualité, permettant ainsi aux étudiants de prendre des décisions en connaissance de cause et facilitant la reconnaissance des qualifications, de rassembler divers parties prenantes et d’insister sur la nécessité de collaborer, d’inviter enfin les organisations estudiantines à prendre une part active à la promotion de prestations d’enseignement de qualité.

C’est la première fois que l’UNESCO et l’OCDE collaborent de cette façon à la création de lignes directrices. Bien que non obligatoires, le fait qu’elles ont été mises au point par deux organisations internationales regroupant 191 pays leur donnent un poids significatif.

Les deux organisations continueront à travailler ensemble pour mettre en œuvre ces lignes directrices. L’UNESCO assumera la direction des actions visant à développer les compétences, comme l’assistance aux gouvernements dans la mise au point de cadres de régulation, d’ateliers régionaux et sous-régionaux, et la création d’outils et autres matériels de formation. Et les deux organisations développeront un portail international énumérant les fournisseurs/institutions d’enseignement supérieur reconnus.






Source Communiqué de presse N°2005-148
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 31080 | guest (Lire) Mise à jour: 06-03-2006 5:45 pm | © 2003 - UNESCO - Contact