Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Education pour tous : des progrès mais peut mieux faire
Contact éditorial : Sue Williams, Section des relations avec la presse, tél. +33 (0)1 45 68 17 06, portable à Beijing +33 (0)6 15 92 93 62 - Email

28-11-2005 1:30 pm Des progrès significatifs ont été accomplis pour parvenir à l’Education pour tous (EPT) mais des défis colossaux doivent encore être relevés si l’on veut parvenir aux objectifs* fixés pour 2015 par la communauté internationale il y a cinq ans à Dakar (Sénégal). C’est le message qu’a voulu faire passer aujourd’hui à Beijing le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura. Koïchiro Matsuura s’adressait à la cinquième réunion annuelle du Groupe de haut niveau sur l’Education pour tous, réunion ouverte par le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, en présence du Président de la Mongolie, Nambaryn Enkhbaya, de la Princesse Maha Chakri Sirindhorn de Thaïlande et du Vice-Président de la République démocratique du Congo, Arthur Zahidi N’Goma.

Evoquant les données contenues dans le récent Rapport de suivi de l’Education pour tous **, le Directeur général a déclaré que même si l’objectif de parité entre les sexes fixé pour 2005 n’a pas été atteint, il y a plus de filles scolarisées que jamais auparavant. Il a ajouté que près de 20 millions de nouveaux élèves fréquentent les écoles dans des pays pauvres de l’Afrique subsaharienne, de l’Asie du Sud et de l’Ouest, et que les dépenses nationales en matière d’éducation de base, ainsi que l’aide internationale destinée à l’EPT, avaient augmenté.

Pourtant, si la tendance actuelle ne s’améliore pas, la parité entre les sexes ne sera pas atteinte en 2015 dans 86 pays, a poursuivi Koïchiro Matsuura. Rappelant que 18% des adultes du monde sont encore analphabètes, il a souligné que « la qualité de l’éducation de base reste insuffisante et qu’elle ne permettra pas d’amélioration significative de l’apprentissage si on ne fait pas de nouveaux efforts ».

Le Directeur général s’est félicité de l’engagement du Premier ministre, Wen Jiabao, d’augmenter de façon substantielle la contribution chinoise au développement de l’éducation dans le monde en vue d’accélérer les progrès vers les objectifs de l’EPT.

Lors de l’ouverture de la cérémonie, le Premier ministre s’est engagé à : assurer la formation, au cours des trois prochaines années, de 1 500 enseignants des pays en développement par an ; faire don de 100 écoles rurales expérimentales à des pays en développement, au cours des trois prochaines années ; augmenter le montant et le nombre des bourses et des places dans les universités à 10 000 par an, pour les étudiants venant des pays en développement ; augmenter le soutien financier aux pays en développement touchés par des catastrophes naturelles ; attribuer un million de dollars à l’aide aux projets de recherche et de formation entrepris par l’Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique et le Centre international de l’UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique.

Selon le Premier ministre, l’expérience de la Chine, qui gère le plus vaste système éducatif du monde, prouve qu’en accélérant le développement éducatif pour tous les citoyens, il est possible de transformer la population en une immense ressource, mettre le développement économique en orbite, faire des progrès dans le domaine des sciences et des technologies et améliorer le niveau de vie de toute la population.

La réunion du Groupe de haut niveau sur l’EPT regroupe chaque année des ministres de l’Education, de la Coopération et du Développement, des donateurs et des organisations intergouvernementales et non-gouvernementales qui évaluent les progrès vers les objectifs de l’EPT. La réunion de cette année, organisée par le gouvernement de la République populaire de Chine, se penchera plus particulièrement sur l’objectif visant à réduire de moitié l’analphabétisme des adultes d’ici 2015. Elle établira également un Plan d’action conjoint visant à inciter à la réalisation des objectifs de l’EPT, en offrant aux pays un soutien plus marqué et plus concret au niveau national.


* Site Internet
** Rapport EPT


Source Communiqué de presse N°2005-146
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 30986 | guest (Lire) Mise à jour: 29-11-2005 2:45 pm | © 2003 - UNESCO - Contact