Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
L’UNESCO se félicite que le SMSI ait repris à son compte les principes de liberté d’expression, diversité culturelle et accès universel à l’information
Contact éditorial : Roni Amelan, Section des relations avec la presse, portable +33 (0)6 07 84 26 76 - Email
Contact audiovisuel : Carole Darmouni, Section audiovisuelle, tél. +33 (0)1 45 68 17 38 - Email

18-11-2005 4:00 pm Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura s’est félicité aujourd’hui que les 176 Etats participant au Sommet mondial sur la société de l’information* (SMSI II, Tunis, 16 – 18 novembre) aient souscrit à la vision de l’UNESCO des sociétés du savoir, fondée sur quatre principes : liberté d’expression, éducation de qualité pour tous, accès universel à l’information et aux connaissances, respect de la diversité culturelle et linguistique. Ces principes figurent dans l’Engagement de Tunis et l’Agenda de Tunis pour la société de l’information, adoptés aujourd’hui par le SMSI. L’Engagement de Tunis reconnaît (paragraphe 4) que la liberté d’expression et la libre circulation des informations, des idées et du savoir sont essentielles pour la société de l’information et pour le développement. Dans le paragraphe 9, il reconnaît l’importance capitale de l’accès universel à l’information et du respect de la diversité culturelle et linguistique, ainsi que le rôle des médias afin de « faire en sorte que chacun puisse bénéficier des possibilités que peuvent offrir les TIC ». Le paragraphe 11 insiste sur l’énorme potentiel des TIC « pour élargir l’accès à un enseignement de qualité, favoriser l’alphabétisation et l’éducation primaire universelle ».

L’Agenda de Tunis pour la société de l’information recommande que l’UNESCO continue de jouer un rôle directeur dans la mise en œuvre du Plan d’action adopté lors de la première phase du SMSI, à Genève en décembre 2003. L’Agenda envisage la contribution de l’UNESCO dans huit domaines : accès à l’information et au savoir ; renforcement des capacités ; téléenseignement ; cyberscience ; diversité et identité culturelles, diversité linguistique et contenus locaux ; média ; dimensions éthiques de la société de l’information ; coopération internationale et régionale.

En séance plénière, le Directeur général a plaidé en faveur de « sociétés du savoir équitables et inclusives qui exploitent le potentiel des connaissances et les placent au service du développement durable. Pour l’UNESCO, construire des sociétés du savoir, c’est construire un meilleur futur pour toutes les nations et tous les individus ». Dans son discours, Koïchiro Matsuura a également souligné l’importance d’une approche prenant en compte les diverses parties prenantes, notamment la société civile et le secteur privé, lors de la mise en œuvre du Plan d’action du SMSI.


Site Internet



Source Communiqué de presse N°2005-139
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 30887 | guest (Lire) Mise à jour: 02-03-2006 2:15 pm | © 2003 - UNESCO - Contact