Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Ouverture à Budapest du Forum mondial de la science

10-11-2005 4:30 pm Le Forum mondial de la science, organisé par l’Académie hongroise des sciences, l’UNESCO et le Conseil international pour la Science (ICSU), s’est ouvert aujourd’hui à Budapest (Hongrie). Il rassemblera jusqu’au 12 novembre près de 400 scientifiques, décideurs politiques, représentants d’ONG et d’entreprises privées, autour du thème Savoir, éthiques et responsabilité. Les prix scientifiques de l’UNESCO ont été décernés à cette occasion. Lors de l’ouverture du Forum - qui coïncide avec la Journée mondiale de la science pour la paix et le développement, célébrée tous les 10 novembre -, le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a déclaré « Tout en reconnaissant que la recherche du savoir pour lui-même a été et reste une des plus nobles et plus créatives motivations humaines , nous ne pouvons plus considérer le savoir comme un simple outil, extérieur aux fins que nous devons nous fixer. […] Les questions auxquelles nous devons répondre aujourd’hui sont : Le savoir pour quoi ? Quel est l’impact du savoir sur le bien-être humain et les organismes vivants ? Comment développer et utiliser le savoir de façon à ce que son impact soit bénéfique et à ce qu’il profite à la fois à la dignité humaine et aux potentialités des êtres humains ? ».

Le Forum mondial de la science abordera des sujets comme les approches des scientifiques et des décideurs politiques, le renforcement des capacités, le rôle du secteur privé, l’éducation des générations futures, le futur de l’environnement. L’UNESCO a organisé deux des sessions spéciales : la première, intitulée La science dans un monde démocratique : le rôle des parlements, avec l’ISESCO ; la deuxième - La science pour la paix – avec l’Israeli-Palestinian Science Organisation, IPSO)

Sept prix scientifiques de l’UNESCO ont été décernés à l’issue de la séance d’ouverture.

Le Prix Kalinga 2005 pour la vulgarisation de la science est attribué à Jeter Jorge Bertoletti (Brésil). Professeur à l’Université catholique du Rio Grande do Sul (PUC-RS), Jeter Jorge Bertoletti dirige le musée des sciences et technologies de cette université. Il en a fait le plus important musée scientifique d’Amérique latine et a lancé un musée itinérant, installé dans un camion, qui propose des expositions, expériences et conférences aux communautés du Rio Grande do Sul. Jeter Jorge Bertoletti a également publié un grand nombre d’articles dans les revues les plus diverses. Le Prix Kalinga, créé par le Kalinga Foundation Trust (Inde), est décerné chaque année pour encourager le dialogue entre scientifiques et grand public.

Le Prix Carlos J. Finlay de microbiologie est attribué à Khatijah Binti Mohamad Yusoff (Malaisie). Professeur à l’Université Putra Malaysia, Selangor, elle a mené des recherches sur la grippe aviaire et la maladie de Newcastle et travaille à un virus. Elle est membre de nombreuses organisations scientifiques au plan national et international. Le Prix existe grâce à une donation du gouvernement cubain et doit son nom au fameux biologiste cubain du XIXe siècle.

Le Prix Javed Husain des jeunes scientifiques est attribué à Dong-Lai Feng (Chine), Professeur à l’Université Fudan, à Shanghaï. Agé de 33 ans, il dirige le Groupe de recherche sur les systèmes quantiques complexes du Laboratoire des matériaux avancés de Shanghaï. Ses recherches portent sur les supraconducteurs, les systèmes fortement corrélés, le magnétisme, les nano-sciences et le développement de nouvelles techniques comme la photoémission par impulsion laser. Il a apporté une contribution significative à la compréhension de la supraconductivité à haute température. Le Prix Javed Husain a été créé par l’UNESCO en 1984 grâce à une généreuse donation du Professeur indien Javed Husain. Le prix est décerné en reconnaissance de travaux de recherche fondamentale ou appliquée de qualité exceptionnelle accomplis par des jeunes scientifiques (moins de 36 ans).

Le Prix UNESCO Science 2005 est attribué à Alexander Balankin, chercheur à l’Instituto Politécnico Nacional (Mexique) pour son travail sur l’amélioration des techniques de forage pour l’industrie pétrolière, la détermination des mécanismes de fractures. Né en Russie, naturalisé mexicain, il a fondé le Groupe multidisciplinaire Mecanica Fractal à la Escuela Superior de Ingeniería Mécánica y Eléctrica.

Le Prix international de l’eau « Grand fleuve artificiel » est décerné au Docteur Sayyed Ahang Kowsar (Iran). Ce dernier a consacré sa vie aux problèmes de recharge artificielle des aquifères et à l’amélioration de l’environnement par l’étalement des crues. Destiné à récompenser les actions en faveur de la promotion de la recherche dans les domaines de la gestion et de l'utilisation de l'eau dans les zones arides et semi-arides, ce Prix a vu le jour grâce à la Jamahiriya Arabe Libyenne.

Le Prix 2003 du Sultan Qaboos pour la préservation de l’environnement est attribué conjointement à la Great Barrier Reef Marine Park Authority (Australie) et au Docteur Ernesto Enkerlin-Hoeflich (Mexique). La Great Barrier Reef Marine Park Authority conseille le gouvernement australien pour tout ce qui concerne la gestion de la grande barrière de corail, elle joue un rôle fondamental pour la conservation de ce site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ernesto Enkerlin-Hoeflich préside la Commission mexicaine des zones naturelles protégées. Sous sa présidence, cinq nouvelles réserves mexicaines de biosphère ont été ajoutées au réseau MAB. Le Prix Sultan Qaboos d’un montant de 20 000 dollars a été rendu possible grâce à la généreuse donation de Sa Majesté le Sultan Qaboos Bin Said Al-Said d’Oman.

La Médaille Institut Pasteur-UNESCO 2005 est attribuée à Mireille Carmen Dosso (Côte d’Ivoire). Directrice de l’Institut Pasteur dans son pays, elle a développé de nombreuses activités pédagogiques et a beaucoup travaillé en matière de recherche et de prévention du VIH-sida, des maladies tropicales et de la tuberculose. La Médaille Institut Pasteur-UNESCO est décernée depuis 1995 pour distinguer des contributions remarquables et innovantes à la recherche dans le domaine de la santé humaine.






Source Communiqué de presse N°2005-136
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 30740 | guest (Lire) Mise à jour: 10-11-2005 5:35 pm | © 2003 - UNESCO - Contact