UNESCO: United Nations Educational Scientific and Cultural Organization

The Organisation

L'ORGANISATION

60 affiches - 60 ans
1 | 2  Omettre et passer à la dernière page.Omettre et passer à la dernière page.    Page 1 de 2  Suivant
poster61.jpg
Penser et construire la paix
Le navigateur et peintre français Titouan Lamazou, Artiste de l’UNESCO pour la Paix, a créé et offert le dessin qui orne l’affiche marquant le 60e anniversaire de l’Organisation. Il a été dévoilé par le Directeur général au cours d’une exposition intitulée 60 affiches-60 ans. Ces affiches encadrées, équipées d’un éclairage nocturne, ont été installées le long des grilles du Siège de l’UNESCO, avenue de Suffren à Paris. Titouan Lamazou, auteur de portraits de femmes du monde entier, a peint 60 visages pour cette affiche.
poster58.jpg
Journée internationale de la langue maternelle (21 février)
L’UNESCO a lancé la Journée internationale de la langue maternelle en 1999 pour attirer l’attention sur la disparition des langues. On estime en effet que sur les 6000 langues parlées aujourd’hui dans le monde, beaucoup auront disparu d’ici une vingtaine d’années, ce qui représenterait une perte irréparable pour l’humanité. Chaque année, les Etats membres célèbrent cet événement à travers la danse, la poésie, la chanson, le théâtre, le conte et d’autres activités culturelles dans le but d’encourager la diversité linguistique et l’éducation multilingue. Cette affiche est l’œuvre de la graphiste française Annick Coueffé.
poster59.jpg
Education pour tous : l’exigence de qualité
Lors du Forum mondial sur l’éducation qui s’est tenu à Dakar (Sénégal) en avril 2000, la communauté internationale a confié à l’UNESCO la coordination du mouvement en faveur de l’éducation pour tous (EPT). Ce Forum a débouché sur l’adoption de six objectifs majeurs à atteindre dans le domaine de l’éducation, qui tous intègrent, explicitement ou implicitement, la notion de qualité. L’objectif numéro six en particulier engage les pays, avec le soutien de leurs partenaires de l’EPT, à améliorer tous les aspects de la qualité de l’éducation. Cet impératif de la qualité est également au coeur du Rapport mondial de suivi de l’EPT 2005, une publication annuelle qui évalue l’état d’avancement de l’EPT
poster60.jpg
2005-2014 : Décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable
Depuis longtemps, l'Organisation s’intéresse aux questions liées au développement durable. Elle a ainsi largement contribué aux courants d'idées et aux actions qui ont suivi la Conférence de l’ONU sur l’environnement et le développement (Rio 1992). En décembre 2002, l'Assemblée générale des Nations Unies a lancé la Décennie des Nations Unies pour l'éducation en vue du développement durable (2005-2014) et désigné l'UNESCO comme organe responsable de la promotion de la Décennie.
poster57.jpg
Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale (21 mars)
La lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l'intolérance se situe au coeur du mandat de l'UNESCO. L'Organisation contribue par le biais de la recherche à formuler des réponses politiques pour dépasser les obstacles nuisant au plein exercice des droits humains : nationalismes exacerbés, idéologies d'intolérance et nouveaux vecteurs de discrimination liés aux progrès des sciences et des technologies. Cette affiche signée Abracadabra a été créée pour marquer la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.
poster52.jpg
Journée internationale de la langue maternelle (21 février)
L’UNESCO a lancé en 1999 une Journée internationale de la langue maternelle pour attirer l’attention sur la disparition des langues. On estime en effet que 6000 langues parlées aujourd’hui dans le monde pourraient disparaître d’ici une vingtaine d’années, ce qui serait une perte irréparable pour l’humanité. Chaque année, les Etats membres fêtent cet événement à travers la danse, la poésie, la chanson, le théâtre, le conte et d’autres échanges culturels. L’objectif est d’encourager la diversité linguistique et l’éducation multilingue. Le slogan de l’affiche est le suivant : Dans la galaxie des langues, chaque mot est une étoile.
poster53.jpg
Année des Nations Unies pour le patrimoine culturel : partageons nos trésors
A l’occasion du 30e anniversaire de l’adoption de la Convention du patrimoine mondial, les Nations Unies ont proclamé 2002 Année internationale du patrimoine culturel. Il s’agissait de rappeler l’engagement international en faveur du patrimoine culturel et de sensibiliser le public, notamment les jeunes. L’UNESCO, agence chef de file pour cette Année, a édité une affiche créée par Beatriz Hervella et Luis Sardá et qui utilise un symbole s’appuyant sur les chiffres mêmes de l’année 2002. Ce symbole véhicule l’idée de « culture, miroir de l’humanité », exprimée à travers un traitement calligraphique.
poster55.jpg
Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (23 avril)
L’engagement de l’UNESCO dans le domaine du droit d’auteur remonte à 1952, date de l’adoption de la Convention universelle sur le droit d’auteur en 1952 et du ©, symbole universel de la protection de l’œuvre des écrivains, des musiciens, des photographes et de tous les créateurs. Aujourd’hui, 99 Etats parties ont souscrit à ce texte, tandis que la version révisée de 1971 n’en comptait que 64. Chaque 23 avril, jour anniversaire de la mort de Cervantès et de Shakespeare, l’UNESCO promeut la lecture et la protection de la propriété intellectuelle.
poster56.jpg
Peuples autochtones – Education
La Décennie internationale des populations autochtones, célébrée entre 1995-2004, a donné lieu à la création de l’Instance permanente sur les questions autochtones et à la nomination d’un rapporteur spécial. La Décennie a pour principal objectif le renforcement de la coopération internationale afin de trouver des solutions aux problèmes auxquels se heurtent les populations autochtones, soit près de 350 millions de personnes, dans des domaines tels que les droits de l’homme, l’environnement, l’éducation et la santé. En novembre 2003, l’UNESCO a organisé un débat public à Paris sur leurs droits à l’éducation. L’affiche d’Abracadabra a été réalisée à cette occasion.
poster54.jpg
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : 17 octobre
Les Nations Unies ont fait de l’élimination de la pauvreté un objectif prioritaire de l’action internationale, consacrant à ce thème une Journée, une Année (1996) et une Décennie (1997-2006). Elles en ont également fait le premier des huit Objectifs du Millénaire pour le développement que les 191 Etats membres se sont engagés à respecter d’ici 2015. Il s’agit de réduire le nombre de personnes vivant dans la pauvreté : car le phénomène perdure, voire s’aggrave dans certaines régions du monde en développement et augmente même dans des régions où il était depuis longtemps en recul comme dans les économies industrialisées de l’Europe de l’Ouest et de l’Est. S’inspirant de la calligraphie japonaise, Mika Shino, de l’UNESCO, a réalisé cette affiche.
poster50.jpg
Année internationale de la paix : cultivons la paix
Les Nations Unies ont désigné l’UNESCO comme l’agence chef de file pour la mise en œuvre de l’Année internationale de la culture de la paix. Une campagne de sensibilisation a été lancée, s’appuyant sur le Manifeste 2000, rédigé par plusieurs lauréats du Prix Nobel de la paix. Un logo spécial a été choisi parmi 250 propositions. Deux mains entrelacées y symbolisent la paix. Il est le fruit de la collaboration entre l’artiste allemande Barbara Blicke et le graphiste espagnol Luis Sardá. Les phrases qui l’accompagnent sont les six engagements contenus dans ce manifeste.
poster51 paysage.jpg
Alphabétisation
Le Forum mondial sur l’éducation qui s’est tenu à Dakar (Sénégal) en avril 2000 a défini six objectifs majeurs à atteindre dans le domaine de l’éducation. Deux d’entre eux ont aussi été retenus la même année comme Objectifs de développement du Millénaire. Il s’agit notamment d’atteindre d’ici 15 ans l’éducation primaire universelle (EPU) et d’éliminer les disparités entre les sexes, de faire progresser l’alphabétisation, d’améliorer les compétences liées à la vie courante et les programmes éducatifs en faveur de la petite enfance. L’affiche représente le signe @, qui symbolise les interconnections du XXIe siècle, liant ainsi alphabétisation et technologie.
poster49 paysage.jpg
Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition
La traite négrière s’est poursuivie durant plus de 400 ans, de la fin du XVe au XIXe siècle. La Conférence générale de 1997 a adopté une résolution qui proclame le 23 août Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition. Des événements culturels et des débats ont été organisés l’année suivante, notamment en Haïti, où, dans la nuit du 22 au 23 août 1791, des esclaves de Bois-Caïman, dans le nord de Saint-Domingue, se sont révoltés. Cette révolte devait jouer un rôle décisif dans l’abolition de l’esclavage. L’affiche commémorative est l’œuvre de l’illustrateur Kin Wessel.
poster48.jpg
L’alphabétisation fait la différence (8 septembre)
L’UNESCO est l’agence spécialisée des Nations Unies pour l’éducation. Depuis sa création en 1945, elle s’emploie à améliorer l’éducation dans le monde à travers un appui technique, la formulation de normes, des projets innovants, un renforcement des capacités et la mise en place de réseaux. Ses liens étroits avec les ministères de l’éducation et d’autres partenaires dans ses Etats membres en font un acteur clé. La célébration mondiale de la Journée internationale de l’alphabétisation, chaque 8 septembre, permet de rappeler à quel point il est important de savoir lire et écrire non seulement pour les personnes, mais aussi pour les communautés et les sociétés.
poster45.jpg
1492-1992 : Cinquième centenaire de la rencontre de deux mondes
L’UNESCO a lancé en 1989 un projet visant à commémorer la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492. La célébration de la rencontre entre l’Europe et le Nouveau monde représentait une occasion unique d’évoquer les circonstances et les conséquences de cet échange entre des peuples et des cultures et les transformations qui en ont découlé. L’affiche est l’œuvre du peintre américain d'origine allemande Richard Lindner.
poster43.jpg
Les droits de l’enfant
En novembre 1989, les Nations Unies ont adopté la Convention sur les droits de l’enfant. Avec 191 Etats partie, ce traité est le plus largement ratifié. Cette Convention reconnaît la vulnérabilité des enfants et rassemble dans un seul texte les dispositions en faveur des enfants couvrant toutes les catégories de droits de l’homme. Elle proscrit la discrimination, et reconnaît que les intérêts de l’enfant doivent guider toutes les actions. Une attention spéciale a été portée aux réfugiés, aux handicapés et aux membres des minorités. Cette affiche a été réalisée par l’artiste français Mélois.
poster44.jpg
Bibliotheca Alexandrina
Ptolémée I a fondé la légendaire bibliothèque d’Alexandrie il y a plus de 2000 ans. Il s’agissait du plus grand établissement de ce genre au Moyen Orient et en Afrique. Au fil des siècles, elle a été détruite et reconstruite plusieurs fois. Sollicitée par l’Egypte, l’UNESCO a apporté en 1986 une dimension internationale à la reconstruction de l'ancien édifice. Un appel international a été lancé l’année suivante et le projet s’est achevé en 2002. L’affiche, juxtaposition d’images de l’Egypte d’hier et d’aujourd’hui, est l’œuvre du peintre Raymond Moretti.
poster46.jpg
L’UNESCO a cinquante ans
Le 16 novembre 1995, lorsque la Conférence générale a tenu sa 28ème session à Paris, 50 années s’étaient écoulées depuis la conférence de Londres au cours de laquelle 44 Etats ont adopté l’Acte constitutif de l’UNESCO. La célébration de la création de l’Organisation visait à faire mieux connaître ses missions, ses objectifs et ses réalisations grâce à une série de campagnes de sensibilisation, parmi lesquelles l'édition d’une affiche conçue par Jean-Luc Chamroux. Ce dessin a aussi servi de logo officiel à l’année.
poster47.jpg
Tolérance
1995, Année des Nations Unies pour la tolérance, a été marquée par le lancement d’une campagne mondiale en faveur de la tolérance, de la non-violence et de la diversité sociale et culturelle. C’est l’UNESCO qui a lancé cette initiative et assuré le rôle d’agence chef de file pour l’Année. Une déclaration a été signée par les Etats membres et six drapeaux créés pour l’occasion ont été hissés. Les secteurs de l’UNESCO ont lancé une série d’événements, de réunions et de publications. Le graphiste allemand Helmut Langer a réalisé cette affiche.
poster42.jpg
1988-1993: Routes de la soie : routes du dialogue
Pendant plus de deux mille ans, les routes de la soie, qui reliaient l’Orient et l’Occident, ont ouvert la voie à l’échange des philosophies, des religions, des arts et des connaissances qui ont contribué à façonner le monde d’aujourd’hui. En 1988, l’UNESCO a lancé un grand projet sur cinq ans intitulé : « Etude intégrale des routes de la soie : les routes du dialogues ». L’ambassadeur de bonne volonté Ikuo Hirayama a conçu cette affiche. Peintre et défenseur actif du patrimoine, il a remis plus de 100 bourses dans le cadre d’un projet qu’il avait créé spécialement pour les Routes de la soie.
poster38.jpg
FIDEPS: Fonds international pour le développement de l’éducation physique et du sport
Né en 1934 à Bruxelles, Jean-Michel Folon abandonne en 1955 ses études d’architecture pour se consacrer au dessin. A travers ses affiches, il exprime ses engagements : pour les droits de l’homme, l’écologie, le sport, etc. La pureté de son dessin, la limpidité de ses dégradés, l’humour de ses personnages en lévitation avec un cœur à la place de la tête, de ses oiseaux en frac, de ses yeux et de ses bouches flottant dans les airs sont à l’origine de son succès rapide au début des années 1960 dans la presse et la publicité.
poster39.jpg
Créer l’esprit de paix
Afin de diffuser son message dans un maximum de pays, l’UNESCO a diffusé ces affiches dans les six langues officielles de l’Organisation. L’édition russe du slogan de 1988, Créer l’esprit de paix, est également disponible en anglais, français, espagnol, arabe et chinois. La paix apparaît en filigrane de tous les champs de compétences de l’UNESCO. Sur quatorze programmes majeurs lancés pendant cette période, l’un était consacré à la paix, à la compréhension internationale, aux droits de l’homme et aux droits des peuples.
poster40.jpg
1988-1997: Décennie mondiale du développement culturel
L’UNESCO a lancé la Décennie mondiale du développement culturel en janvier 1988, lors d’une cérémonie à Paris au cours de laquelle l’artiste suisse Hans Erni a présenté le logo qu’il avait conçu pour l’occasion. Il a décrit son dessin, qui figure sur le matériel promotionnel utilisé pendant la Décennie, comme les « cinq visages de cinq continents de la Terre symbolisant la multiple créativité de la vie sociale et culturelle ». La Décennie a été proclamée pour encourager les pays à réfléchir, à adopter des politiques et mettre en œuvre des activités afin d’assurer un développement intégré de leurs sociétés.
poster41 paysage.jpg
Sauvons Angkor
Le peintre japonais Ikuo Hirayama a réalisé cette affiche pour attirer l’attention du public sur la nécessité de préserver les monuments d’Angkor, capitale de l’empire khmer entre le IXe et le XVe siècle. Cet artiste renommé, qui a également été Ambassadeur de bonne volonté pour l’UNESCO, s’associe depuis longtemps aux campagnes de l’Organisation en faveur du patrimoine mondial. Avec le retour de la paix au Cambodge, un programme international de préservation a été lancé tandis que dans le même temps, l’UNESCO conférait une reconnaissance officielle au site en l’inscrivant en 1993 sur la Liste du patrimoine mondial.
poster37.jpg
Halte au pillage des sites archéologiques
Des statues sans tête. Des niches vides, dépourvues des figures qui les ornaient autrefois. Des villages privés des figures religieuses qui, à une époque, représentaient leur univers spirituel. Des églises et des palais dépouillés de leurs plus beaux objets. Des enfants qui grandissent sans jamais avoir vu les réalisations les plus grandioses de leur propre culture. Voici, parmi d'autres, certaines conséquences du trafic illicite d'objets culturels sur lequel l’UNESCO a tenté d’attirer l’attention en publiant cette affiche conçue par l’artiste Kaci.
poster33.jpg
Année internationale de la paix
Le peintre Kaii Higashiyama, un des grands maîtres de l’école japonaise, a participé à la réalisation de cette affiche de l’UNESCO, éditée dans le cadre de l’Année internationale de la paix en 1986. La peinture s’intitule Deux lunes et représente la lune, symbole de la vérité dans la tradition asiatique, se reflétant dans l'eau. Elle est le fruit de la collaboration entre l’UNESCO, la Fédération japonaise des associations UNESCO et l’Association internationale des arts plastiques (AIAP).
poster34.jpg
Paix et droits de l’homme
Né en 1905 à Bielostok (Fédération de Russie), Benn s’installe à Paris en 1930 et acquiert une certaine notoriété avant le Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre, il connaît l’internement puis doit se cacher pendant plus de deux ans pour échapper à la Gestapo. C’est alors qu’il exécute tout un ensemble de tableaux inspirés de psaumes bibliques. Sur cette affiche, l’humanité est symbolisée par des mains tendues, en un geste de prière, vers une colombe blanche, messagère de la paix. L’artiste a fait don de cette affiche à l’UNESCO.
poster35.jpg
1946-1986 : 40e anniversaire de l’UNESCO célébré à Bangkok
Comme tous les Bureaux du Réseau hors-siège, le Bureau de l’UNESCO à Bangkok (Thaïlande), qui est aussi Bureau régional pour l’éducation, a célébré le 40ème anniversaire de l’Organisation en 1986. Cette affiche, conçue par le graphiste français Yvaral, a été largement diffusée dans les Bureaux. Né à Paris en 1934, il définit ses recherches comme visant à la pratique d’un « langage visuel combinatoire à base d’éléments simples programmables ». Il établit et utilise des « structures moirées, interférences, accélérations optiques, échelonnement en profondeur, volumes tramés introduisant des notions d’espace et de temps, et dont le mouvement est le plus souvent obtenu par déplacement du spectateur ».
poster36.jpg
UNESCO : Deux fois vingt ans
Une centaine d’écoles d’arts graphiques réparties dans le monde entier ont participé à un concours d’affiches organisé en 1985. Le lauréat de ce concours, désigné par un jury international, était l’étudiant italien Gioia Aloisi. L’affiche célèbre deux événements : le quarantième anniversaire de l’UNESCO et l’Année internationale de la paix, dont le symbole est représenté. Par ailleurs, une grande exposition retraçant les quatre décennies d’existence de l’Organisation a été organisée au Siège de l’UNESCO à Paris et inaugurée par le Premier ministre français de l’époque, Jacques Chirac. Le prix UNESCO de l’éducation pour la paix a été décerné à l’éducateur brésilien Paulo Freire au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée à Paris.
poster26.jpg
Le patrimoine, mémoire du monde
Chaque jour, des pans entiers du patrimoine documentaire mondial disparaissent. Dans les années 1980, l’UNESCO a lancé le programme Mémoire du Monde afin de promouvoir la conservation de collections d'archives et de bibliothèques partout dans le monde et d'en assurer une large diffusion. Un comité consultatif international tient un Registre destiné à préserver et numériser des documents d’importance mondiale. Cette affiche a pu être réalisée grâce à la participation de l’artiste français Le Yaouanc qui a fait don de son œuvre à l’UNESCO.
poster27.jpg
Fonds international pour le développement de l’éducation physique et du sport
La Conférence générale de 1978 a mis en place un comité intergouvernemental pour orienter et superviser les actions de l’UNESCO relatives au rôle de l’éducation dans le sport et du sport dans l’éducation. Le Comité a adopté une charte internationale et créé un fonds destiné à promouvoir le développement de ses activités. Né en 1909, Hans Erni, peintre suisse, a réalisé l’affiche. La science, l’histoire et la mythologie sont des thèmes récurrents dans son travail qui comprend des peintures, des sculptures et des lithographies. Son style joue sur le contraste entre l’Antiquité, le monde contemporain et les civilisations.
poster28.jpg
Education pour tous
L’affiche a été produite en coopération avec l’Association internationale des arts plastiques. Il s’agit de la reproduction d’une lithographie originale éditée par Vision Nouvelle. Né en Israël, Théo Tobiasse exprime son lyrisme avec une sensibilité qui puise dans le judaïsme oriental. Visages, corps et symboles expriment les aspirations de l’aventure humaine. Son inspiration vient des récits mythologiques et bibliques. La trame de l’œuvre, tissée de rêves et d’espoirs, apparaît dans la composition de ses lithographies avec une luxuriance de couleurs très personnelles.
poster29.jpg
Science et technologie
Né en 1929, l’artiste japonais Shoichi Hasegawa a réalisé cette affiche. Sa maîtrise de la gravure à l’eau forte en couleurs lui a valu de nombreuses distinctions : le Prix de l’Exposition internationale de gravure de Ljubljana, le premier Prix de gravure à l’Exposition internationale de Côme (1968), le Prix de l’exposition « Troisième civilisation » à Tokyo (1972). Son œuvre allie la finesse des signes à leur densité. La modernité de ses compositions se situe dans la ligne pure de la tradition de son pays. Cette affiche a été réalisée en coopération avec l’Association internationale des arts plastiques (AIAP), à partir d’une lithographie publiée à l’origine par Vision Nouvelle.
poster30.jpg
Culture et avenir
Serge Hélénon est né le 7 mai 1934 à Fort-de-France (Martinique). Son œuvre gravée est une invitation à la méditation sur l’image humaine et plus singulièrement sur celle de l’Africain, sa condition, ses attitudes et ses empreintes. L’expression sculptée au carborundum (procédé Goetz), traduit un héritage riche de signes. Hélénon maîtrise ses élans par l’emplacement subtil d’aplats de couleurs domptés de tracés noirs. Cette affiche a été réalisée en coopération avec l’Association internationale des arts plastiques (AIAP), à partir d’une lithographie publiée à l’origine par Vision Nouvelle.
poster31.jpg
Communication
Né en 1907 à Alep (République arabe syrienne), membre de l’Académie des beaux-arts (France), Carzou est le créateur d’une oeuvre plus dessinée que peinte, définissant un monde désert et fantasmagorique : « Un univers frappé de stupeur et comme désaffecté, sans intempéries, sans péripéties, fait de silence, de vide », selon l’écrivain français Roger Caillois. Son style inimitable, fondé sur la profusion des traits selon des axes horizontaux et verticaux, fait surgir des perspectives irréelles, mais ses paysages imaginaires, ses personnages, sont cependant reconnaissables. Cette affiche a été réalisée en coopération avec l’Association internationale des arts plastiques, à partir d’une lithographie publiée à l’origine par Vision Nouvelle.
poster32.jpg
Année internationale de la paix
Les Nations Unies ont proclamé 1986 Année internationale de la paix. Marie-Hélène Vieira da Silva, née en 1908 à Lisbonne (Portugal), a réalisé une des affiches éditées à cette occasion. Son langage original disloque la perspective et inaugure une nouvelle représentation de l’espace, elle « invente » un « lieu pictural », captant la réalité dans ses mouvances et ses métamorphoses à travers la durée et la mémoire. Son rayonnement et son autorité sont unanimement appréciés.
poster25.jpg
Journée mondiale de la jeune musique (1er octobre)
Créée par l’artiste français Auriac, l’affiche a pour but de susciter dans tous les pays du monde des manifestations musicales. Elle est le fruit de la collaboration entre la Fédération mondiale des jeunesses musicales, l’Association internationale des arts plastiques et la Fédération mondiale des Associations et Clubs UNESCO. Traditionnellement, le 1er octobre est la Journée internationale de la musique. En 1985, Année internationale de la jeunesse, elle fut celle de la jeune musique.
poster24.jpg
Ecoles associées
En 1983, l’UNESCO a réuni un congrès international à Sofia (Bulgarie) pour marquer le trentième anniversaire du Réseau du système des écoles associées (réSEAU). S’engageant à promouvoir les idéaux de l’UNESCO, les écoles du réSEAU cherchent à favoriser une meilleure compréhension internationale en lançant des projets pilotes pour préparer les jeunes à affronter les défis que leur réserve un monde de plus en plus complexe. En septembre 2005, le réSEAU comptait quelque 7800 établissements scolaires répartis dans 175 pays, allant de la maternelle aux instituts de formation des maîtres. L’affiche a été réalisée par le peintre bulgare Deichko Ouzounov.
poster18.jpg
Année internationale des personnes handicapées
A l’occasion de l’Année internationale des personnes handicapées de 1981, l’UNESCO a organisé une grande conférence internationale à Torremolinos (Espagne) sur les problèmes rencontrés par les handicapés, notamment dans le domaine de l’éducation. L’affiche réalisée à cette occasion reprend l’œuvre de Jacek Cwikla, lauréat d’un concours organisé par l’UNESCO et l’ICOGRADA (International Council of Graphic Design Associations). Le graphisme en noir et blanc de Jacek Cwikla représente deux bougies de taille différente dont les flammes s’unissent, illustrant ainsi le thème de l’Année : « la pleine participation des personnes handicapées à la société ».
poster20.jpg
Sauvons notre héritage commun
L’année 1982 marque le dixième anniversaire de l’adoption par l’UNESCO de la Convention sur le patrimoine mondial. Ce traité historique portant sur le patrimoine culturel et naturel a donné naissance à la Liste du patrimoine mondial qui, en 2005, comprenait 812 sites répartis dans 137 Etats Parties. Une affiche a été réalisée à cette occasion, grâce à la contribution bénévole de Banri Namikawa, célèbre photographe japonais. Elle symbolise notre patrimoine culturel en danger et lance un appel au public pour qu’il prenne conscience de ce problème.
poster21.jpg
Borobudur l’éternel
Le travail de restauration de Borobudur (Indonésie) a pris fin en 1983, mettant un terme au programme le plus important de ce genre depuis la campagne internationale lancée pour sauver les monuments de Nubie. La campagne destinée à préserver ce sanctuaire bouddhiste millénaire de l’île de Java a été initiée en décembre 1972. Elle est le fruit de l’association des compétences techniques fournies par une équipe internationale d’experts et d’un vaste financement émanant des contributions des Etats membres. L’affiche commémorative est l’oeuvre de l’artiste Srihadis.
poster22.jpg
Prix international Simón Bolívar
Créé par l’UNESCO à l’initiative du gouvernement du Venezuela, le Prix international Simón Bolívar est destiné à récompenser des personnes ou des institutions ayant contribué à la liberté, à l’indépendance et à la dignité des peuples, ainsi qu’au renforcement de la solidarité entre les nations. Les premiers lauréats désignés en 1983 furent le roi Juan Carlos d’Espagne et Nelson Mandela, ancien président d’Afrique du Sud. L’affiche est l’œuvre de l’artiste Polev.
poster23.jpg
Fragile est notre monde – Programme sur l’homme et la biosphère
Le Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO s’emploie à mettre en place les moyens propres à assurer la conservation durable de la diversité biologique et à améliorer au niveau mondial la relation entre l’homme et son environnement. Lancé en 1970, le réseau de Réserves de biosphère compte désormais 482 réserves réparties dans 102 pays. Chacune d’entre elles s’apparente à un laboratoire vivant de gestion des ressources naturelles compatible avec le développement économique. L’affiche est l’œuvre de Tad Wakamatau.
poster16.jpg
Paix
En 1980, un forum pour la paix rassemblant cinquante personnalités de haut niveau a eu lieu au Siège de l’UNESCO à Paris. Une affiche a été réalisée cette même année avec le concours de l’Association internationale des arts plastiques (AIAP) et grâce à une contribution de la Fondation japonaise Kajima. Œuvre de l’artiste japonais Hasao Domoto, elle symbolise un soleil blanc d’où émane une oscillation de vagues formant des cercles évoquant l’océan. Le mot « Peace » apparaît au centre du soleil.
poster14.jpg
Paix et justice
L’affiche est une création de l’artiste Benn. Né en 1905 à Bielostok (Fédération de Russie), il commence, adolescent, par donner des leçons de dessin avant de créer en 1924, dans une mansarde, une académie de peinture. En 1929, il gagne une bourse pour la France, où il finit par s’établir. L’oeuvre la plus connue de Benn est une série intitulée Psaumes, composée de peintures aux thèmes bibliques réalisées à la mémoire de ses parents morts pendant la guerre. Son style se caractérise par une simplicité du trait et une réelle ferveur
poster13.jpg
Halte au trafic culturel
Depuis sa création, l’UNESCO a entrepris des efforts en vue de protéger les biens culturels des conflits armés, du pillage, des fouilles clandestines et du commerce illicite. L’artiste français André François a apporté sa contribution à la lutte menée par l’Organisation contre le commerce illégal des œuvres d’art en réalisant une affiche destinée aux populations locales, aux touristes et aux personnes impliquées dans le commerce de l’art. André François s’est fait connaître par ses couvertures percutantes pour The New Yorker et pour Punch. Ses illustrations sont connues pour leur sens du raccourci et leur imagination.
poster12.jpg
Victoire en Nubie
En 1980, l’UNESCO met un terme à une campagne internationale de vingt ans pour sauver les trésors de Nubie menacés par la construction du haut Barrage d’Assouan. Pendant la campagne ouvriers, ingénieurs, architectes et archéologues ont conjugué leurs efforts pour déplacer vingt-deux temples. Cette entreprise de sauvegarde apparaît comme l’une des plus grandes prouesses techniques du 20e siècle. Le succès de cette initiative a donné lieu à 26 autres campagnes du même type, ainsi qu’à des projets opérationnels pour la protection de monuments et de sites comme ceux d’Angkor, de Mostar ou d’Ethiopie. L’affiche a été réalisée par Isa Chit, une graphiste travaillant pour l’UNESCO.
poster09.jpg
Anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme
Le peintre catalan Joan Miró s’est associé à l’UNESCO dès sa création ; son Mur du Soleil et son Mur de la Lune en céramique font en effet partie de l’architecture du Siège de l’UNESCO. Conseiller honoraire de l’Association internationale des arts plastiques, Miró a accepté de créer une affiche pour une campagne de l’UNESCO sur les droits de l’homme. Elle a été réalisée avec le concours de la Maison d’édition parisienne ARTE (Adrien Maeght). L’année 1978 marque le 30ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, une des réalisations majeures des Nations Unies.
poster10.jpg
Année internationale contre l’apartheid
L’Apartheid signifie littéralement « séparation » en afrikaans. Dès 1976, la Conférence générale de l’UNESCO a condamné cette politique, identifiée comme une entrave au développement de l’éducation, de la science, de la culture et de la communication. Au cours d’une Conférence mondiale pour l’action contre l’apartheid qui s'est tenue l’année suivante à Lagos (Nigéria), l’UNESCO a recommandé la proclamation d’une Année internationale contre l’apartheid. Cette Année fut marquée par une série de conférences et de publications d’ouvrages et d’études. Du matériel de sensibilisation, à l’image de cette affiche de Salsi, a été diffusé à cette occasion.
poster11.jpg
Children’s drawing competition: “My Life in the Year 2000”
During the 1979 International Year of the Child, UNESCO covered a broad spectrum of activities in all its fields of competence to attract the attention of the world community to children and their needs. Eager to reach a youthful audience, a drawing competition was held, in cooperation with UNICEF, UNHCR, national commissions and media organizations. Young people from eighty-five countries took part in the contest, on the theme of My Life in the Year 2000. The international jury awarded the prize to Hu Ziaozhou, a seven-year-old boy from China.
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific