Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Des physiciens s’engagent en faveur du développement durable

07-11-2005 4:00 pm La Conférence mondiale sur la physique et le développement durable, manifestation phare de l'Année internationale de la physique, s'est tenue du 31 octobre au 2 novembre, à Durban (Afrique du Sud). Plusieurs centaines de physiciens du monde entier y ont élaboré un plan destiné à apporter des solutions à certains des défis posés par le développement durable. Constatant que les services que la physique a rendus à l'économie mondiale, - dans des secteurs tels que l'électronique, la technologie informatique et des matériaux, ou bien dans le domaine de la santé, avec les rayons X, l'imagerie par résonance magnétique, la médecine nucléaire - ont davantage profité aux populations du monde développé qu'à celles du monde en développement, la conférence de Durban s’est voulu « une tentative pour réorienter les efforts des physiciens en faveur des objectifs du Millénaire pour le développement », selon les mots du Président de l'Institut de physique d'Afrique du Sud, Edmund Zingu.

La conférence était co-parrainée par l'UNESCO et son Centre international Abdus Salam de Physique théorique, par l’Union internationale de physique pure et appliquée (IUPAP) et l'Institut sud-africain de physique . Le plan adopté par les physiciens s'articule autour des quatre thèmes de la conférence : enseignement de la physique ; énergie et environnement ; physique et santé ; physique et développement économique. Pour chacun des thèmes, la conférence a élaboré un programme d'activités que la communauté des physiciens devra mettre en œuvre.

Dans le cadre de l'enseignement de la physique, les physiciens se sont engagés à mettre des ressources de qualité à la disposition des pays en développement, grâce à un site web et à la création de centres de ressources en Afrique, Asie et Amérique latine. Ils développeront du matériel didactique et proposeront des ateliers pour les enseignants-formateurs d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine. Le matériel documentaire réalisé sera accessible sur un site web. Une équipe scientifique pluridisciplinaire et mobile sera également mise en place en vue de fournir un soutien à travers un site web.

Le deuxième thème de la conférence de Durban était la physique et le développement économique. La contribution de cette science à l’économie d’aujourd’hui a été récemment illustrée par un rapport qui souligne que les industries axées sur la physique représentaient 43% de la main d'œuvre industrielle au Royaume Uni. Parmi les actions proposées à Durban figurent : un centre de formation au développement économique en vue de former des physiciens à l'entrepreneuriat ; un réseau en ligne consacré à la physique et à l'agriculture ; un projet de recherche conjoint sur les nanosciences et les nanotechnologies au service du développement économique, axé sur l'eau, l'air et l'énergie.

Dans le domaine de l'énergie et de l'environnement, l’accent sera mis sur la réduction de la pollution et l’amélioration du rendement en matière de transport à travers des recherches sur de nouvelles piles et sur les moyens d'améliorer la technologie des moteurs à combustion interne en vue d'une application hybride. Des équipes développeront les technologies d'électricité solaire photovoltaïque, notamment de nouveaux procédés de production et de stockage de l'électricité respectueux de l’environnement.

En matière de physique et de santé, des ressources didactiques vont être mises à disposition grâce au Physics and Engineering Resources for Healthcare Development (PERHD), un site web parrainé par la Conférence mondiale sur la physique et le développement durable. De plus, un projet utilisant des ressources communes à des institutions, des organisations et des agences du monde entier mettra en place un réseau de centres de formation en radiothérapie. Un autre projet, coordonné cette fois par l'Organisation internationale de physique médicale (OIPM) fournira des orientations pour des cursus en physique médicale.


Site Internet



Source Communiqué de presse N°2005-135
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 30686 | guest (Lire) Mise à jour: 08-11-2005 12:25 pm | © 2003 - UNESCO - Contact