Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Alicia Alonso, nouvelle ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO

04-06-2002 10:00 pm Paris - La danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso va être nommée Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO " pour son extraordinaire contribution au développement, à la préservation et au rayonnement de la danse classique […] et pour sa consécration à l'art, à travers lequel elle a contribué aux idéaux de l'UNESCO et à la fraternisation des peuples et des cultures du monde ".alonso.jpg Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, nommera la nouvelle Ambassadrice le vendredi 7 juin (18h30).

Pour Koïchiro Matsuura, " Alicia Alonso a su lier ses racines cubaines à des cultures et à des traditions différentes pour nous offrir des créations extraordinaires et elle a contribué au développement artistique de la danse tant sur le continent américain que dans le reste du monde ".

Dans le cadre de son mandat d'Ambassadrice de bonne volonté, Alicia Alonso portera une attention touteparticulière aux programmes d'éducation de base ainsi qu'à la protection du patrimoine matériel et immatériel.

Directrice et chorégraphe du Ballet National de Cuba, danseuse et maître de ballet, Alonso est née à La Havane, o? elle commença ses étudesde danse en 1931. Elle débuta professionnellement aux Etats-Unis en 1938 après avoir été formée par Enrico Zanfretta, Alexandra Fedorova et d'autres professeurs de la School of American Ballet. Un an plus tard elle entra dans l'American Ballet Caravan, précurseur de l'actuel New York City Ballet. En 1940, elle intégra le tout nouveau New York City Ballet, o? elle entama une des étapes les plus brillantes de sa carrière, en interprétant les grandes œuvres du répertoire romantique et classique avec Mijail Fokine, George Balanchine, Leonide Massine, Bronislava Nijinska, Antony Tudor, Jerome Robbins et Agnes de Mille. Elle fut l'interprète principale en première mondiale d'œuvres comme Undertow, Fall River Legend et Theme and Variations. A cette époque, ellese produisit comme danseuse étoile dans de nombreux pays d'Europe et d'Amérique.

En 1948, sa volonté de développer l'art du ballet à Cuba l'amena à fonder à la Havane le Ballet Alicia Alonso, aujourd'hui Ballet National de Cuba, qu'elle continue de diriger. Ses versions chorégraphiques des grands classiques de la danse (Giselle, Grand Pas de Quatre, La belle au bois dormant, La fille mal gardée…) sont mondialement connues, et ont été interprétées par les Ballets de l'Opéra de Paris, de Vienne et de Prague, ainsi que par des compagnies comme le Ballet San Carlo (Saint Charles) de Naples ou celui de la Scala de Milan.

Alicia Alonso, qui confesse avoir deux grandes passions, " la danse et la vie ", est Docteur Honoris Causa de l'Université de la Havane, et de l'Université polytechnique de Valence (Espagne). En juin 1999, l'UNESCO lui a décerné la médaille Pablo Picasso pour son extraordinaire contribution à la danse. Comme directrice et figure principale du Ballet National de Cuba, Alicia Alonso a été l'inspiratrice et le modèle d'une nouvelle génération de danseuses cubaines qui ont conquis une place notable dans le ballet international.

Alonso rejoint les 36 Ambassadeurs de bonne volonté de L'UNESCO, porteurs du message de l'Organisation. Ces porte-parole acceptent de mettre leur talent et leur prestige international au service de l'UNESCO dans les domaines de l'éducation, de la science et de la culture, afin de valoriser ses idéaux de paix, de justice, de solidarité et d'entente mutuelle.

***

.
Les journalistes qui désirent assister à la cérémonie sont priés de s'inscrire
auprès du Service de presse de l'UNESCO, tél. 01 45 68 17 47.

Pour plus d'information et interviews, contacter Lucia Iglesias Kuntz, tél. 01 45 68 47 28.






Source Communiqué de presse N°2002-36
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 3040 | guest (Lire) Mise à jour: 14-11-2002 5:24 pm | © 2003 - UNESCO - Contact