Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
05-09-2005 11:30 am A l’occasion du 8 septembre, Journée internationale de l’alphabétisation, célébrée cette année pour la quarantième fois, le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, lance un « appel aux gouvernements, aux organisations internationales, à la société civile et au secteur privé pour qu’ils accordent une attention et un soutien renouvelés à l’alphabétisation, instrument vital pour la réalisation du développement durable ».
Bien que le taux d’alphabétisme global ait augmenté de 10% au cours de ces 20 dernières années, ce qui représente des centaines de millions de personnes ayant accédé au monde de l’écrit, l’analphabétisme touche encore 785 millions d’adultes (dont les deux tiers sont des femmes) et menace de compromettre l’avenir de 100 millions d’enfants qui ne vont pas à l’école, indiquent l’Institut de statistique de l’UNESCO (mai 2005) et le Rapport mondial 2005 de suivi sur l’Education pour tous (EPT). Selon les mêmes sources, la situation est particulièrement critique en Afrique subsaharienne, dans les Etats arabes et en Asie du Sud et de l’Ouest, régions où le taux d’alphabétisme atteint seulement 60% (contre environ 99% dans les pays de l’OCDE). Plus de 70% des adultes analphabètes du monde sont répartis entre 9 pays seulement, notamment l’Inde (34%), la Chine (11%), le Bangladesh (6.5%) et le Pakistan (6.4%).

Voyant dans l’alphabétisation « une condition préalable à une vraie participation sociale et un instrument d’autonomisation aux plans individuel et collectif », Koïchiro Matsuura rappelle dans son message que la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation (2003-2012) « qui est conduite et coordonnée par l’UNESCO, vise à mobiliser des efforts plus soutenus à l’échelle nationale et internationale pour réaliser l’objectif de Dakar [Forum mondial sur l’éducation, 2000], réduire de moitié les taux d’analphabétisme d’ici à 2015 ».

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation, l’UNESCO organise cette année une série d’événements, notamment à Paris, au siège de l’Organisation, et à Madagascar, où plus de 30% de la population n’est pas alphabétisée.

Dans le cadre du programme de l’UNESCO « Espérance et Solidarité autour d’un ballon », les sportifs français Emmanuel Petit, footballeur et champion du monde 1998, Stéphane Diagana, champion du monde d’athlétisme 1999, et Laurent Cabannes, champion de France de rugby 1990, se rendront à Madagascar du 5 au 8 septembre pour jouer au football avec des populations défavorisées et les sensibiliser à la lecture et à l’écriture. Ils visiteront les centres d’apprentissage lancés par le Programme conjoint Gouvernement malgache – Système des Nations Unies pour la promotion de l’éducation de base pour tous les enfants malgaches. Dans ces centres, grâce à des méthodes intensives, les enfants et adultes apprennent à lire en seulement un mois.

Le 8 septembre, au siège de l’Organisation, Koïchiro Matsuura ouvrira la 40e édition de la Journée internationale de l’alphabétisation (Salle IV, 10h30), au cours de laquelle prendront la parole l’écrivain français Philippe Delerm, ainsi que deux apprentis en alphabétisation, de l’Association pour l’enseignement et la formation des travailleurs immigrés (AEFTI), qui témoigneront de leur expérience d’adultes analphabètes à Paris.

Les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO, d’une valeur de 15 000 dollars chacun, seront remis au cours de la cérémonie, aux trois lauréats 2005 : l’association espagnole Aula Cultural, l’organisation humanitaire Goal Soudan, et Associação Progresso, organisation non gouvernementale oeuvrant pour le développement communautaire au Mozambique.

Avec Henriette Rasmussen, ministre de l’Education du Groenland, Koïchiro Matsuura inaugurera l’exposition « Ecrire est un acte d’amour : Copenhague, Paris, Alexandrie », consacrée à l’écrivain danois Hans Christian Andersen dont l’œuvre a accompagné des milliers de personnes dans leur apprentissage de la lecture. (Hall Ségur, 12h). Après Copenhague, c’est à Paris, au siège de l’UNESCO, que se tiendra, jusqu’au 29 septembre, l’exposition itinérante consacrée à Andersen à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Les visiteurs pourront notamment y feuilleter des reproductions de manuscrits d’Andersen, tout en écoutant ses contes lus par des « Ambassadeurs d’Andersen 2005 », tels que le musicien français Jean-Michel Jarre. L’exposition rejoindra ensuite la Bibliothèque d’Alexandrie en Egypte, dont elle intégrera les collections permanentes.

Un dossier de presse est disponible sur demande.

Un clip vidéo sur la Journée internationale de l’alphabétisation a été préparé par le Bureau de l’UNESCO de Dakar, Sénégal. Il est disponible en ligne, en anglais, français, swahili et portugais aux adresses suivantes :

  • Anglais
  • Français
  • Portuguais
  • Swahili

    Vous pouvez aussi l’obtenir dans un format professionnel (cassette BETA) auprès de la Section de l’audiovisuel de l’UNESCO.


    Pour plus d’information sur la Journée
    Institut de statistique de l’UNESCO
    Message du Directeur général
    Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation (2003-2012)

    Source Avis aux médias N°2005-52
    Auteur(s) UNESCOPRESSE



    Archives

  •  ID: 28733 | guest (Lire) Mise à jour: 08-09-2005 4:18 pm | © 2003 - UNESCO - Contact