Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Cinq Etats ont ratifié la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique

29-06-2005 11:45 am Cinq Etats (Panama, Bulgarie, Croatie, Espagne, Jamahiriya arabe libyenne) ont désormais ratifié la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en octobre 2001. Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, s’est félicité de ces ratifications qui, a-t-il espéré, « inciteront peut-être d’autres Etats à ratifier cette Convention qui présente un réel intérêt pour un patrimoine culturel particulièrement vulnérable ». « C’est une bonne nouvelle, a-t-il ajouté, pour tous ceux qui se préoccupent, à juste titre, des menaces qui pèsent sur le patrimoine très mal protégé que constituent les sites sous-marins et les épaves. A l’heure où le développement des techniques d’exploration rend les fonds marins de plus en plus accessibles, le pillage menace de s’accroître toujours davantage ».

Cette Convention, qui complète le dispositif normatif de l’UNESCO lié à la préservation du patrimoine culturel matériel, entend protéger « toutes les traces d’existence humaine présentant un caractère culturel, historique ou archéologique qui sont immergées, partiellement ou totalement, périodiquement ou en permanence, depuis 100 ans au moins ». L’instrument donne notamment la priorité à la conservation in situ du patrimoine culturel subaquatique et il interdit son exploitation commerciale.

La Convention entrera en vigueur trois mois après la date du dépôt de l’instrument de ratification du vingtième Etat.


Site Internet



Source Communiqué de presse N°2005-75
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 28222 | guest (Lire) Mise à jour: 01-07-2005 9:46 am | © 2003 - UNESCO - Contact