Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Corridors culturels du Sud-Est européen : la Déclaration de Varna
Contact éditorial : Jasmina Sopova, Section des relations avec la presse, tél. +33 (0)1 45 68 17 17 - Email

23-05-2005 6:15 pm Le Sommet de chefs d’Etat du Sud-Est européen* qui s’est tenu en Bulgarie, les 20 et 21 mai, s’est terminé par l’adoption de la Déclaration de Varna. Les participants se sont notamment engagés à « contribuer à la promotion du patrimoine culturel et des corridors culturels dans la région » et à prendre « des mesures urgentes pour la protection du patrimoine culturel en danger dans la région, y compris une action permanente pour contrecarrer le trafic illicite des biens culturels ». Le Forum a été organisé par le Président bulgare, Gueorgui Parvanov, le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, et le Secrétaire général du Conseil de l'Europe, Terry Davis.

« C’est une date historique pour l’UNESCO qui a toujours milité pour que la culture soit le ciment des relations internationales, car aujourd’hui ce sont les chefs d’Etat qui appuient cette démarche », a déclaré Koïchiro Matsuura dans son discours d’ouverture de la conférence. Evoquant les différentes routes culturelles qui se sont formées par le passé, il a ajouté qu’elles offrent la possibilité « d’ouvrir de nouveaux horizons à la compréhension mutuelle, grâce à une perception élargie du patrimoine culturel ». « Je ne doute pas », a-t-il conclu, « que le Sommet de Varna ait l’ambition de transformer les corridors culturels d’hier en axes privilégiés de la communication interculturelle de demain ».

En accueillant les participants au Forum, le Président Parvanov a attiré leur attention sur le fait que par le passé il y ait eu des tentatives de monopoliser et d’exploiter la notion de « corridors culturels » à des fins nationalistes. « Je crois qu’aujourd’hui, à ce Forum de haut niveau, nous allons réussir à effacer les connotations idéologiques et nationalistes de cette notion [et à] montrer, grâce à un effort solidaire, l’autre face, en fait la face authentique, de l’Europe du Sud-Est », a-t-il déclaré. Il a ajouté : « Ce Forum montre que la région peut réfléchir et parler de sa propre voix, qu’elle peut défendre sa propre vision des interactions culturelles à l’intérieur d’elle-même et avec ses partenaires européens et internationaux ».

Terry Davis qui s’est dit confiant que ce Forum va « renforcer le dialogue interculturel basé sur la reconnaissance des racines culturelles communes », a félicité les pays du Sud-Est européen pour leur « approche novatrice du patrimoine culturel en tant qu’ensemble de ressources héritées du passé, servant à promouvoir un sentiment d’identité et de fierté régionale [qui] ouvre la voie vers le développement économique et social durable ».

Dans leur déclaration commune, les chefs d’Etat du Sud-Est européen se sont engagés à « encourager une action concertée en faveur d’un développement équilibré et durable du patrimoine culturel, y compris le tourisme culturel [et] à promouvoir l’éducation interculturelle comme outil de la compréhension mutuelle », ainsi qu’à « encourager la coopération concernant les voies et les moyens de promouvoir et protéger le patrimoine culturel intangible ».

Un réseau régional d’experts sera constitué pour élaborer une stratégie et un plan d’action pour les corridors culturels qui seront soumis au prochain Sommet de chefs d’Etat du Sud-Est européen, prévu en Croatie, en 2006.

* Alfred Moisiu (Albanie), Borislav Paravac (Bosnie-Herzégovine), Gueorgui Paravanov (Bulgarie), Stjepan Mesic (Croatie), Branko Crvenkovski (ex-République yougoslave de Macédoine), Karolos Papoulias (Grèce) et Ahmet Necdet Sezer (Turquie) se sont réunis autour du thème « Corridors culturels en Europe du Sud-Est : passé commun et patrimoine partagé - clé pour un partenariat futur ». Filip Vujanovic, Président du Monténégro a également participé au Forum.






Source Communiqué de presse N°2005-61
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 27531 | guest (Lire) Mise à jour: 25-05-2005 1:35 pm | © 2003 - UNESCO - Contact