Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste philippin Philip Agustin et s’inquiète des menaces croissantes contre les médias

17-05-2005 1:30 pm Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du directeur de l’hebdomadaire philippin Starline Times Recorder, Philip Agustin, et s’est inquiété des menaces qui viseraient de plus en plus les journalistes de ce pays. « Je condamne l’assassinat de Philip Agustin. J’appelle de nouveau les autorités philippines à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour punir les auteurs de crimes contre des journalistes. Dans ce pays, les professionnels des médias payent un tribut intolérablement lourd et il est urgent pour le bien de la démocratie que les autorités mettent fin à la spirale de violence visant les médias. Les actions des criminels qui recourent à l’intimidation et au meurtre pour museler les journalistes sont incompatibles avec les principes fondamentaux de la démocratie et de l’Etat de droit. Elles sont aussi contraires à ce droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression », a déclaré le Directeur général.

Philip Agustin, directeur de l’hebdomadaire local Starline Times Recorder a été abattu le 10 mai à Dingalan, dans la province d’Aurora, au nord de Manille. Il s’agit du quatrième journaliste philippin assassiné en 2005, selon le Center for Media Freedom and Responsability (CMFR), basé à Manille. Le meurtre pourrait être lié à l’annonce de la publication par Philip Agustin d’un article portant sur des détournements de fonds municipaux.

Selon Reporters sans frontières, six journalistes ont été tués en 2004 dans ce pays en raison de leur activité professionnelle et sept autres pour des raisons mal définies. Des tentatives d’assassinat auraient visé plus de dix autres journalistes.

Le syndicat national des journalistes des Philippines (NUJP) a récemment fait état d’une vague de menaces de mort contre des journalistes, tant dans la presse écrite que dans la presse audiovisuelle.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»






Source Communiqué de presse N°2005-58
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 27482 | guest (Lire) Mise à jour: 17-05-2005 12:59 pm | © 2003 - UNESCO - Contact