Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
11-04-2005 11:30 am Des experts et représentants gouvernementaux de haut niveau des pays de l’océan Indien, d’autres membres de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI) et des représentants d’organisations internationales se réuniront à Grand Baie (Maurice) du 14 au 16 avril afin de faire le point sur la création et la mise en œuvre du système provisoire d’alerte aux tsunamis pour l’océan Indien. Ils mettront aussi au point le projet de plan du système à long terme, décidé lors d’une conférence qui s’est tenue à l’UNESCO en mars dernier.
Lors de cette réunion à Paris, les participants venant des pays concernés et d’autres Etats membres de la COI avaient convenu du cadre général du système, consistant en « un réseau coordonné de systèmes et de capacités nationales » sous la gouvernance d’un « Groupe intergouvernemental de coordination ». Les participants ont ajouté : « tous les atouts en jeu devraient être possédés et mis en œuvre par les Etats membres qui les abritent ou qui en prennent la responsabilité d’une manière ou d’une autre ».

Ils ont aussi approuvé un système provisoire fournissant information et conseil en matière de tsunamis, coordonné par la COI, avec le Pacific Tsunami Warning Centre et l’Agence météorologique japonaise. Ce système a été mis en action pour la première fois lors du tremblement de terre du 28 mars qui a coûté plusieurs centaines de vies sur l’île indonésienne de Nias.

La réunion de Maurice va :

- informer les pays sur l’état actuel du système provisoire et étudier les façons de répondre aux attentes des pays participants ;

- informer et passer en revue avec les pays de l’océan Indien les activités en cours en vue de moderniser et développer le réseau de marégraphes dans cet océan ;

- examiner les moyens permettant de relier les centres nationaux d’alerte au sein d’un réseau régional, notamment un éventuel centre international d’information sur les tsunamis pour l’océan Indien, ainsi que les protocoles de communication permettant d’échanger en temps réel des données et bulletins d’information ;

- demander aux bailleurs de fonds de soutenir le développement du système d’alerte et des activités connexes au niveau national, y compris les investissements et coûts de fonctionnement des systèmes au niveau national et régional, ainsi que l’évaluation des capacités existantes et des besoins en matière de formation et de sensibilisation des populations.

L’adoption du projet de plan d’un système d’alerte aux tsunamis pour l’océan Indien (IOTWS) aura lieu en juin lors de la réunion des 129 membres de l’assemblée annuelle de la COI.


Site Internet



Source Avis aux médias N°2005-24
Auteur(s) UNESCOPRESSE



Archives

 ID: 26819 | guest (Lire) Mise à jour: 12-04-2005 3:48 pm | © 2003 - UNESCO - Contact