Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

 

Soie_250.jpg Soie_250r.jpg
 
Les Routes de la soie ont toujours fasciné car elles évoquent les voyages aventureux, le commerce et les échanges de connaissances. En 1988, l’UNESCO a démarré le Projet Les Routes de la soie qui s’est étalé sur dix ans. Plusieurs expéditions maritimes et terrestres ont été organisées pour faire revivre certaines de ces routes, avec la participation d’experts de tous les pays concernés. Dans le cadre de ce projet, multidisciplinaire dans son approche, des études de terrain ont été réalisées sur les échanges scientifiques, technologiques et culturels qui ont eu lieu le long de ces routes entre l’Occident et l’Orient. L’objectif était de stimuler de nouvelles recherches à l’échelle nationale et internationale et de promouvoir ainsi le concept d’identités multiples et de patrimoine commun.

La médaille a été frappée en 1990 lorsque le projet est entré dans sa phase opérationnelle. Deux expéditions scientifiques ont été entreprises cette année-là : la première sur la route du désert en Chine et la seconde sur la route maritime reliant Venise à Osaka. Cette dernière a parcouru 27 500 kilomètres en faisant escale dans 21 ports de 16 pays différents. La route de la steppe en Asie centrale a suivi en 1991, puis la route des nomades en Mongolie en 1992 et, enfin, la cinquième, la route bouddhiste, est partie du Népal en 1995.

L’avers de la médaille représente le logo du projet : les trois premières routes symbolisées par des lettres entrelacées, « R » pour « route » et « S » pour « soie », entourées d’une couronne de laurier. Le cercle formé par les lettres évoque également le globe terrestre et le cerveau humain. Sur le bord de la médaille, on peut lire l’inscription en français « Routes de la soie - Routes de dialogue». Le revers est orné du logo de l’UNESCO.

Disponible en argent.

Photo © UNESCO/N. Burke

© UNESCO 1995-2008 - ID: 26462