Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

 

Sanaa_250.jpg Sanaa_250r.jpg
 
Située dans une vallée de montagne à 2 200 m d’altitude, Sana’a, la célèbre « Perle de l’Arabie heureuse » (Arabia Felix), est habitée depuis plus 2 500 ans. Aux VIIe et VIIIe siècles, la ville est devenue un important centre de rayonnement de l’islam, au carrefour de deux routes commerciales. Témoignage de ce passé politique et religieux, ses 103 mosquées, 14 hammams et plus de 6 500 maisons, ont tous été construits avant le XIe siècle. Les remparts de Sana’a séchés par le soleil renferment de splendides maisons-tours à plusieurs étages, des maisons de pisé ornées de superbes motifs blancs, de vastes palais et de nombreuses mosquées.

En 1984, l’UNESCO a lancé une campagne internationale pour sauvegarder la vieille ville, threatened by the inroads of modern civilisation. menacée par l’expansion de la civilisation moderne. Son inscription sur la Liste du patrimoine mondial a eu lieu deux ans plus tard, et la médaille commémorative a été frappée en 1987. L’avers de la médaille montre Bab-el-Yémen, l’une des portes de la vieille ville, au-dessus de laquelle est inscrite la traduction en arabe de la « Campagne internationale pour la sauvegarde de la vieille ville de Sana’a ». Au premier plan, on peut voir le drapeau national du Yémen. Le revers est illustré par le logo de l’UNESCO, entouré du titre de la campagne, en français cette fois.

Disponible en or, argent et bronze.

Photo © UNESCO/N. Burke

© UNESCO 1995-2008 - ID: 26442