Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

 

Hue_250.jpg Hue_250r.jpg
 
Établie comme capitale du Viet Nam unifié en 1802, la ville de Hué fut à la fois le centre politique, culturel et religieux du pays sous la dynastie Nguyên, et ce jusqu’en 1945. La rivière des Parfums serpente à travers la cité-capitale, la cité impériale, la cité pourpre interdite et la cité intérieure, ajoutant au caractère exceptionnel de cette capitale féodale un décor naturel d’une grande beauté. Ravagée par la guerre, les moussons et la végétation, les palais, mausolées et pagodes construits au début du XIXe siècle ont fait l’objet d’une campagne internationale de sauvegarde lancée en 1981.

Cette médaille commémorative a été frappée en 1983 à partir d’un dessin de l’artiste vietnamien Diem Phung Thi et gravée par H. Thiébaud. L’avers représente la pagode de Thien Mu, construite sur sept niveaux au milieu du XIXe siècle. C’est l’un des temples les plus vénérés de la ville. Le revers est orné d’un symbole calligraphique et architectural. L’ensemble des monuments de Hué a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1993.

Disponible en or, argent et bronze.

Photo © UNESCO/N. Burke

© UNESCO 1995-2008 - ID: 26439