Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
L’accord entre la Lituanie et la Russie évite à l’isthme de Courlande d’être placé sur la Liste du patrimoine mondial en péril

01-02-2005 2:50 pm L’isthme de Courlande, une péninsule étroite de dunes de sable à cheval sur la frontière entre la Lituanie et la Fédération de Russie, ne sera pas inscrit sur la Liste du patrimoine en péril de l’UNESCO. Cette décision intervient à la suite de l’accord passé entre les deux pays pour entreprendre une étude d’impact à propos de l’exploration et de l’exploitation pétrolière dans la mer Baltique, à seulement 22 km du site du patrimoine mondial. L’isthme de Courlande est un exemple remarquable de paysage dunes de sable, soumis en permanence à la menace des forces naturelles du vent et des vagues. Habité depuis les temps préhistoriques, il ne doit sa survie qu’à la lutte incessante des hommes contre l’érosion, notamment grâce à des projets de reforestation et de stabilisation. Proposé à l’inscription conjointement par la Lituanie et la Fédération de Russie, il a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 2000.

En 2003, le Comité du patrimoine mondial a fait part de sa préoccupation quant à la pollution et aux dégâts potentiels pouvant être causés au fragile système écologique de l’isthme par un projet d’une compagnie russe visant à installer une plate-forme pétrolière dans la mer Baltique à 22 kilomètres du site du patrimoine mondial. Lors de sa 27e session, le Comité conseilla fermement que le projet ne commence pas avant la réalisation d’une étude d’impact russo-lituanienne et avant l’élaboration d’un plan d’action prévoyant des mesures de préservation/réduction capables d’assurer la conservation du site.

A sa 28e session en 2004, le Comité fixa au 1er février 2005 la date limite pour que les deux Etats parties présentent un accord écrit portant sur la réalisation d’une telle étude. En l’absence de cet accord, l’isthme de Courlande devait être automatiquement inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

En plus d’une table ronde organisée par le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO en novembre 2003, la Lituanie et la Fédération de Russie ont tenu plusieurs rencontres bilatérales pour discuter de la façon de se conformer à la décision du Comité du patrimoine mondial. Le 28 janvier, ils ont annoncé leur accord sur une étude d’impact post-projet.

Le président du Comité du patrimoine mondial, M. Themba P. Wakashe, et le directeur du Centre du patrimoine mondial, M. Francesco Bandarin, ont accueilli chaleureusement l’accord et ont considéré que cela constitue un exemple de coopération transfrontalière dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial pour la sauvegarde du patrimoine mondial culturel et naturel. Le Comité du patrimoine mondial, dont la Lituanie et la Fédération de Russie sont actuellement membres, examinera l’accord et l’état de conservation du site lors de sa 29e session qui se tiendra à Durban (Afrique du Sud) en juillet 2005.






Source Communiqué de presse N°2005-15
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 24951 | guest (Lire) Mise à jour: 07-02-2005 4:11 pm | © 2003 - UNESCO - Contact