Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Trois réunions à l’UNESCO pour avancer vers des normes universelles en matière de bioéthique

Une nouvelle étape vers une déclaration relative à des normes universelles en matière de bioéthique va être franchie avec la tenue à Paris d’une session (24 et 25 janvier) du Comité intergouvernemental de bioéthique de l’UNESCO (CIGB) et d’une session extraordinaire (28 janvier) du Comité international de bioéthique de l’UNESCO (CIB) ; une session conjointe CIGB-CIB est prévue dans l’intervalle, les 26 et 27 janvier.

Ces diverses sessions vont permettre de consulter le CIGB sur l’ébauche de texte* élaborée par le groupe de rédaction du CIB qui s’est réuni six fois en 2004. Le CIB sera alors à même d’achever la mise au point d’un avant-projet. Ce texte sera adressé aux Etats membres de l’UNESCO, ainsi qu’à des organisations intergouvernementales et non gouvernementales. La mise au point du projet de déclaration sera ensuite confiée à deux réunions d’experts gouvernementaux (fin mars et juin). Il devrait être examiné par le Conseil exécutif de l’Organisation à sa session d’automne et ce dernier décidera, le cas échéant, de recommander son adoption par la Conférence générale (octobre 2005).

La future déclaration relative à des normes universelles en matière de bioéthique veut fournir un cadre de travail qui pourra inspirer les Etats lors de la mise en place de politiques, législations ou codes d’éthique. Alors qu’au début des années 1970, la réflexion bioéthique portait essentiellement sur la procréation médicalement assistée, cette éthique du vivant couvre aujourd’hui un champ très vaste qui comprend notamment les données génétiques, la recherche sur les embryons et les cellules souches, le diagnostic pré-implantatoire, mais aussi les dons d’organes, la participation des sujets humains aux protocoles d’expérimentation, les organismes génétiquement modifiés, l’accompagnement de la fin de la vie, etc. Des principes universellement acceptables, encadrant ces différents domaines, sont donc plus que jamais nécessaires.

Les 24 et 25 janvier, outre l’examen du texte relatif à des normes universelles en matière de bioéthique, le CIGB aura un premier échange de vues sur un plan d’action pour la mise en œuvre de la Déclaration internationale sur les données génétiques humaines, adoptée en 2003. La Présidente du CIB, Michèle Jean, présentera aussi au CIGB les travaux du CIB depuis juin 2003. La session conjointe CIGB-CIB (26 et 27 janvier) sera intégralement consacrée au débat sur la quatrième ébauche de déclaration relative à des normes universelles en matière de bioéthique. La session extraordinaire du CIB (28 janvier) sera consacrée aux mêmes thèmes que celle du CIGB : projet de déclaration, travaux du CIB et plan d’action pour la mise en œuvre de la Déclaration internationale sur les données génétiques humaines.

Les journalistes qui souhaitent couvrir les réunions sont priés de s’accréditer
auprès de la Section des relations avec la presse : Tél.+ 33(0)1 45 68 17 48 / fax +33 (0)1 45 68 56 52 / i.le-fournis@unesco.org



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias N°2005-03
Site Web 1 (URL) Ebauche du texte
Generic Field
russe
Date de publication 17 Jan 2005
© UNESCO 1995-2007 - ID: 24609