Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
L’UNESCO prépare un système mondial d’alerte aux tsunamis pour le milieu de 2007
Contact éditorial : A Maurice : Sue Williams - Section des relations avec la presse - tél. (portable) : +33 6 07 84 26 76 - Email

13-01-2005 9:30 am L’UNESCO travaille à la création d’un système mondial d’alerte aux tsunamis qui devrait être opérationnel en juin 2007, a déclaré le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura. S’exprimant lors d’une conférence de presse à la Réunion internationale sur les petits Etats insulaires en développement, à Maurice, Koïchiro Matsuura a expliqué que les missions d’évaluation déjà en cours dans les pays concernés constituent une étape dans la création de la première composante régionale du système mondial, prévue pour juin 2006, dans l’océan Indien. « Le coût estimé de l’infrastructure scientifique du système pour l’océan Indien, constitué d’un centre régional et de centres nationaux équipés de façon appropriée est d’environ 30 millions de dollars », a souligné M. Matsuura. « Les coûts annuels d’entretien d’un centre régional devraient être probablement de l’ordre d’un à deux millions de dollars », a-t-il ajouté.

Le Directeur général a dit que deux réunions d’experts se tiendront en mars pour analyser le tremblement de terre et le tsunami survenus récemment dans l’océan Indien et pour définir dans les détails les besoins d’un système d’alerte mondial. Ces réunions auront également pour objectif d’harmoniser tous les efforts internationaux en vue de la création d’un système d’alerte avancée dans l’océan Indien.

« Les plans de ce dernier devraient être finalisés en juin prochain, lors de la réunion annuelle de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO (COI) », a expliqué Koïchiro Matsuura. La COI a lancé un système international d’alerte aux tsunamis dans le Pacifique, qui « a sauvé, sans aucun doute, de nombreuses vies pendant ses quatre décennies d’existence », a ajouté le Directeur général.

« Nous avons tiré des leçons importantes et acquis beaucoup d’expérience dans le Pacifique, qui sont d’une valeur inestimable pour la mise en place d’un nouveau système mondial », a poursuivi Koïchiro Matsuura.

Le Directeur général a souligné l’importance de la collaboration dans la réalisation du projet, déclarant que l’UNESCO travaillerait étroitement avec des partenaires institutionnels clés, comme l’Organisation météorologique mondiale (OMM), ainsi qu’avec d’autres partenaires internationaux, des pays donateurs et des autorités nationales.

« Le rôle de ces derniers », a-t-il dit, « est crucial pour le succès de tout système d’alerte. Il incombe aux autorités de chaque pays de mettre en place des réseaux de communication nécessaires afin que l’information sur les tsunamis et d’autres catastrophes naturelles atteigne les populations menacées. Elles sont également responsables des programmes d’éducation et de sensibilisation de la population sur les actions à entreprendre pour sauver des vies et limiter les dégâts causés par de telles catastrophes ».
« L’UNESCO fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider les pays à mieux se préparer aux catastrophes naturelles », a déclaré Koïchiro Matsuura. « L’Organisation a déjà produit toute une gamme de matériels pour les élèves et les enseignants du Pacifique qui pourraient être adaptés aux autres régions du monde », a-t-il ajouté.


Séisme et tsunami de l'océan Indien



Source communiqué de presse N°2005-05
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 24502 | guest (Lire) Mise à jour: 17-01-2005 9:12 am | © 2003 - UNESCO - Contact