Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
L’OPEP et l’UNESCO créent un projet sida pour douze pays d’Asie et du monde arabe

28-12-2004 9:00 am Paris, 24 décembre – L’UNESCO et le Fonds OPEP ont conclu un accord pour créer un projet de deux ans afin de réduire dans et par le biais de l’éducation l’impact du HIV-sida. Ce projet vise à aider à infléchir le taux de nouvelles infections HIV parmi les jeunes, scolarisés ou non, dans douze pays : trois pays arabes, trois pays d’Asie centrale et six pays d’Asie du Sud-Est (1). Le Fonds OPEP s’est engagé à apporter 2 250 000 dollars au projet, qui sera consacré à l’information et à l’éducation, à l’aide aux ministères, à la formation et à l’amélioration des programmes. Le nouveau projet - qui doit être mis en œuvre par l’Institut international pour la planification de l’éducation de l’UNESCO, en coopération avec des Commissions nationales pour l’UNESCO et des ministères de l’Education - complétera l’Initiative mondiale sur le sida et l’éducation, pilotée par l’UNESCO, qui vise à renforcer la capacité des ministères de l’Education à répondre aux besoins de formation, d’apprentissage et de gestion générés par la pandémie(2).

En collaboration avec des partenaires d’ONUSIDA, des ministères et des organisations de la société civile, le Projet, qui s’étalera sur la période allant de janvier 2005 à fin 2006 :
1) Consolidera les connaissances sur les meilleures approches et développera des matériels de sensibilisation fondés sur des exemples à l’intention des ministères, écoles, et autres acteurs des systèmes éducatifs ;
2) Renforcera les capacités nationales et locales des acteurs principaux du secteur de l’éducation, notamment en matière de planification stratégique, de développement de contenu de cours, de formation des enseignants, de contrôle et d’évaluation ;
3) Etendra l’éducation à la prévention du sida grâce aux médias ;
4) Renforcera les outils de surveillance internationale et de réponse à l’impact du sida sur l’éducation, avec l’ONUSIDA ;
5) Améliorera l’éducation à la prévention du sida dans les écoles.

Le Projet commun s’appuiera sur, et élargira, des activités de terrain aujourd’hui en cours, telles que : le programme d’éducation par les pairs pour les jeunes leaders en Ouzbékistan, ou celui pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes au Viet Nam ; la promotion du test VIH par des personnalités sportives cambodgiennes ; les concerts de musique populaire contre le sida organisés et diffusés pour les populations tribales montagnardes de Thaïlande, de République démocratique populaire lao et du Sud de la Chine.

Le compte spécial sida du Fonds OPEP a été créé en juin 2001 pour mettre en place des accords de coopération avec des institutions internationales jouant un rôle de premier plan dans la campagne mondiale de lutte contre la pandémie du sida.

****
1) Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Chine, Jordanie, Kazakhstan, Liban, Ouzbékistan, République arabe syrienne, République démocratique populaire lao, Thaïlande et Viet Nam,
2) L’Initiative s’articule autour de quatre domaines spécifiques : améliorer les outils analytiques, former, aider à l’accès au financement et assister techniquement au début de mise en œuvre.






Source Communiqué de presse N° 2004-128
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 24324 | guest (Lire) Mise à jour: 03-01-2005 9:25 am | © 2003 - UNESCO - Contact