Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
La volonté politique réaffirmée à MINEPS IV
Contact éditorial : Jasmina Sopova: Bureau de l’information du public, Section des relations avec la presse. Tél : +33 (0)1 45 68 17 17 ou +33 (0)6 14 69 53 72 - Email

08-12-2004 5:30 pm Athènes – La Quatrième conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport (MINEPS IV) a clos aujourd’hui ses travaux, après avoir réaffirmé sa volonté de résoudre les dernières divergences concernant l’avant-projet de convention internationale de lutte contre le dopage dans le sport.cp117_inside.jpg Sous la présidence de George Orfanos, vice-ministre grec de la Culture, responsable du Sport, les quelque 270 représentants de 89 pays, dont 40 ministres, ont adopté la Déclaration d’Athènes par laquelle ils se sont engagés à « mettre en œuvre des politiques cohérentes et prendre des mesures concrètes pour le développement de l’éducation physique et du sport ».

« Urgence d’agir et détermination à agir, tels sont les deux sentiments forts qui se sont dégagés des débats menés à MINEPS IV, qu’il s’agisse d’assurer la qualité de l’éducation physique et de la pratique du sport, de réaffirmer la participation des femmes ou de lutter contre le dopage », a déclaré la Sous-directrice générale de l’UNESCO, Françoise Rivière, avant d’ajouter que « L’Année internationale du sport et de l’éducation physique, 2005, sera précisément une occasion de passer à l’action ».

Concernant la future convention internationale contre le dopage, Françoise Rivière a déclaré : « L’état d’avancement de l’élaboration de la convention et la volonté politique dont ont fait preuve les Etats membres nous encouragent à espérer que ce nouvel instrument juridique pourrait être ratifié avant les Jeux Olympiques d’hiver de 2006 (Turin, Italie), bien que les délais soient extrêmement courts ».

Les consensus qui ont été obtenus en Commission I sur la majorité des questions restées en débat, devraient permettre aux experts, qui se réuniront en janvier à Paris, de finaliser l’avant-projet de convention, avant qu’il soit soumis pour adoption à la 33e session de la Conférence générale de l’UNESCO (octobre 2005).

La Commission II, qui a débattu de la qualité de l’éducation physique et du sport (EPS) au sein des divers systèmes éducatifs, a suggéré notamment le développement d’un programme international visant à promouvoir l’EPS, ainsi que l’adoption du projet de charte des sports et jeux traditionnels, qui doit être soumis à la prochaine session de la Conférence générale.

La place des jeux et sports traditionnels a également retenu l’attention de la Commission III, qui s’est penchée sur le rôle central de l’EPS dans le développement des filles et des femmes1. Elle a recommandé en particulier la création sur internet d’un Observatoire sur les femmes, le sport et l’éducation physique, qui devrait être financé par le ministère grec des Sports.


1. La quatrième conférence mondiale sur les femmes et le sport se tiendra à Kumamoto (Japon), du 11 au 14 mai 2006.

Photo © UNESCO/Niamh Burke






Source Communiqué de Presse No 2004 - 117
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 24039 | guest (Lire) Mise à jour: 13-12-2004 4:31 pm | © 2003 - UNESCO - Contact