Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
25-11-2004 3:00 pm Susana Baca, Gilberto Gil, Danny Glover, Abdias do Nascimento, Louis Sala-Molins, Aimé Césaire et Christiane Taubira figurent parmi les nombreuses personnalités qui participeront, du 3 au 5 décembre à l’UNESCO, aux événements liés à la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage (2 décembre) et à la clôture de l’Année internationale de commémoration de la lutte contre l’esclavage et de son abolition.


Proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies, l’Année internationale 2004 correspond au bicentenaire de la proclamation du premier Etat noir, Haïti, symbole du combat et de la résistance des esclaves.

Cette commémoration n’est pas seulement un acte de solidarité historique avec les victimes d’une terrible injustice, avec celles et ceux qui ont combattu pour leurs libertés et leurs droits. Elle marque aussi un ré-engagement en faveur de la poursuite de la lutte contre toutes les formes de racisme […], avait déclaré le Directeur général de l’UNESCO Koïchiro Matsuura lors du lancement de l’Année internationale à Cape Coast (Ghana). Dans son message, il évoquait également le métissage culturel induit par la traite négrière : En retraçant les interactions culturelles issues de la traite négrière, qui ont conduit tant d’hommes et de femmes d’Afrique loin de leur terre natale, nous pouvons en effet célébrer l’extraordinaire rencontre des cultures née de ce dialogue forcé. 1

Cette année, consacrée à une tragédie reconnue comme crime contre l’humanité en 2001, à la Conférence mondiale de Durban contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, avait pour objectif principal d’approfondir et vulgariser les connaissances sur la traite négrière et l’esclavage, en mettant en relief les interactions qu’ils ont générées, ainsi que les dimensions philosophiques, politiques et juridiques du processus des abolitions. A l’occasion de sa clôture, les événements suivants se dérouleront à l’UNESCO, du 3 au 5 décembre :

  • Inauguration, par le Directeur général, de l’exposition itinérante Devoir de mémoire : le triomphe sur l’esclavage (le 3 décembre à 17h30, Salle des Pas perdus). Conçue par le Schomburg Center de New York, en collaboration avec le projet La route de l’esclave de l’UNESCO, cette exposition qui a déjà circulé dans plusieurs pays montre l’impact économique de la traite négrière et du travail des esclaves africains sur le développement des Amériques et de l’Europe, ainsi que les conséquences de ce trafic sur la vie économique, politique, sociale et culturelle de l’Afrique. Elle met en exergue les apports dans le domaine des langues, la religion, la musique et les institutions de ces trois continents.

  • Remise, par le Directeur général, du prix Toussaint Louverture, qui porte le nom d’un esclave affranchi, auteur de l’indépendance d’Haïti (le 3 décembre, 18h – 18h30, Salle I). Créé exceptionnellement pour l’Année 2004, le Prix est décerné en reconnaissance de l’engagement en faveur de la lutte contre la domination, le racisme et l’intolérance. Il sera attribué au célèbre poète martiniquais Aimé Césaire (qui donnera une visioconférence) et à Abdias do Nascimento, fondateur du Théâtre Expérimental du Noir, première association à introduire la réhabilitation du patrimoine afro-brésilien dans la lutte contre la discrimination. A cette occasion une médaille à l’effigie de Toussaint Louverture a été frappée.

  • Concert exceptionnel du musicien brésilien Gilberto Gil (le 3 décembre, 18h30 – 21h30, Salle I). Né à Salvador de Bahia, Gilberto Gil a été, en 1964, l’un des représentants du mouvement Tropicalia, qui a bouleversé la culture brésilienne, en influençant non seulement la musique, mais aussi le théâtre et la littérature. Gilberto Gil a été nommé Artiste de l’UNESCO pour la paix en 1999. Depuis le 23 décembre 2002, il est ministre de la Culture.

  • Colloque international sur Les enjeux de la mémoire face à la tragédie de la traite négrière et de l’esclavage (les 4 et 5 décembre, Salle IV). L’acteur américain Danny Glover, la chanteuse péruvienne Susana Baca, le philosophe français Louis Sala-Molins, la députée française d’origine guyanaise Christiane Taubira, le professeur jamaïcain Rex Nettleford font partie de la vingtaine de spécialistes internationaux qui participeront aux trois tables rondes : Savoirs, ignorances et silences sur la traite négrière (le 4 décembre, 8h30 – 13h), Réponses éthiques juridiques et politiques (15h – 18h30) et Stratégies d’action pour se souvenir et prévenir (le 5 décembre, 9h – 13h).


  • 1.Les messages et discours du Directeur général de l’UNESCO sont disponibles à l’adresse suivante : www.unesco.org/dg
  • 2.Le dossier du prochain numéro du Nouveau Courrier, « La traite négrière, une étrange odyssée culturelle », consacré à cette problématique, sera disponible sur le site web de l’UNESCO (www.unesco.org), à partir du 2 décembre.


    Les journalistes qui souhaitent recevoir des invitations pour les différents événements sont priés de s’adresser à la Section des relations avec la presse : i.le-fournis@unesco.org

    Contact presse du 3 au 5 décembre : + 33 (0)6 14 69 54 98






    Source Avis aux médias No 2004 - 83
    Auteur(s) UNESCOPRESSE



    Archives

  •  ID: 23743 | guest (Lire) Mise à jour: 03-12-2004 10:29 am | © 2003 - UNESCO - Contact