Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Remise du prix UNESCO - Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence

Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, remettra le 16 novembre, au siège de l’Organisation (Salle I, 18h), le Prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence à la lauréate 2004, l’écrivain et journaliste bangladeshi Taslima Nasrin.



La cérémonie – qui coïncidera avec la Journée internationale de la tolérance, célébrée chaque 16 novembre - se déroulera en présence de l’ancien Président de la Colombie, Andrés Pastrana Arango, président du jury international qui a recommandé au Directeur général le choix de Taslima Nasrin. Le pianiste Sergueï Markarov, Artiste de l’UNESCO pour la paix, donnera un récital à cette occasion.

Médecin de formation, Taslima Nasrin s’est fait connaître, dès la fin des années 80, par ses articles dans lesquels elle dénonçait l’oppression de la femme dans certains pays d’Asie. Menacée de mort par des islamistes fondamentalistes, elle se bat pour un nouveau code civil dans son pays, basé sur l’égalité entre les sexes, et pour une éducation laïque. Auteur de plus de vingt livres en bengali, dont certains sont traduits dans plus de vingt langues, elle a reçu plusieurs prix dont le prix littéraire indien Ananda Puroshkar, le Prix Sakharov pour la Liberté de Pensée du Parlement Européen et le Prix Kurt Tucholsky du PEN Club suédois.

Le Prix UNESCO-Madanjeet Singh, doté de 100 000 dollars, a été créé en 1995 grâce à la générosité de l’écrivain et diplomate indien Madanjeet Singh, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO. Visant à développer l’esprit de tolérance dans les arts, l’éducation, la culture, la science et la communication, il est décerné tous les deux ans pour récompenser des réalisations exceptionnelles, de personnes ou d’institutions, qui ont contribué à promouvoir la tolérance.

Les lauréats précédents sont : Pro-femmes Twese Hamwe, un collectif de 32 ONG de femmes au Rwanda (1996), Joint Action Committee for Peoples’ Rights (Pakistan) et Narayan Desai, militant anti-nucléaire indien (1998), le patriarche égyptien Chenouda III, chef de l’Eglise copte orthodoxe (2000), la Birmane Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix en 1991 (2002).



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No.2004-76
Contact éditorial : Les journalistes souhaitant couvrir cet événement doivent s’inscrire auprès de la Section des relations avec la presse - Tél. +33 (0)1 45 68 17 48 fax: +33 (0)1 45 68 56 52
- Email i.le-fournis@unesco.org
Date de publication 05 Nov 2004
© UNESCO 1995-2007 - ID: 23464