Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Accord UNESCO - Italie pour des interventions d'urgence en matière de patrimoine

28-10-2004 2:45 pm Le Directeur général de L’UNESCO, Koïchiro Matsuura, le ministre de la Culture de l’Italie, Giuliano Urbani, et l’Ambassadeur, Délégué permanent de l’Italie auprès de l’Organisation, Francesco Caruso, ont signé hier, en présence du sous-secrétaire d’Etat à la Culture, Nicola Bono, une déclaration conjointe de coopération sur des actions d’urgence conjointes en faveur de la sauvegarde, la réhabilitation et la protection du patrimoine culturel et naturel dans des pays affectés par des conflits ou des catastrophes naturelles. C’est le premier accord de coopération pour des interventions d’urgence dans le domaine du patrimoine que l’UNESCO signe avec un de ses Etats membres.

L’accord a pour objectif principal de renforcer la capacité de l’Organisation à intervenir rapidement dans des situations d’urgence et de faciliter le travail de coordination des pays qui reçoivent l’aide, alors même que ces pays doivent faire face à des situations de crise qui nécessitent une intervention appropriée qu’ils ne sont pas, compte tenu des circonstances, en mesure de mettre en œuvre.

Le partenariat établi entre l’UNESCO et l’Italie doit permettre de fournir une expertise en matière d’évaluation des dégâts et des besoins et d’élaboration de plans d’action, grâce à l’intervention d’un groupe d’experts ad hoc nommé par le Gouvernement italien avec l’aval de l’UNESCO, qui devra répondre au mieux aux besoins spécifiques.

Rappelant que « nous vivons dans un monde qui n’est malheureusement pas à l’abri de destructions causées par la nature ou par l’homme », Koïchiro Matsuura a souligné que « l’UNESCO a pour mission d’empêcher les destructions, mais aussi d’apporter une assistance dans la reconstruction. Elle est de plus en plus souvent appelée à intervenir en urgence ». Saluant la signature de cet accord qui renforce la coopération « extraordinairement fructueuse qui s’est établie entre l’Italie et l’UNESCO, dans tous ses domaines de compétence, mais tout particulièrement dans le domaine de la culture et du patrimoine », il a rappelé que : « Dans le domaine du patrimoine, l’Italie est un des partenaires les plus importants de l’Organisation et un de ses plus gros contributeurs en fonds extrabudgétaires ».

« L’expérience que l’UNESCO et l’Italie ont partagée en Afghanistan, Iran, Iraq, Egypte et dans les pays du Maghreb est le socle sur lequel s’est bâti ce nouvel accord. Elle nous a montré que mieux nous nous préparons, mieux nous conjuguons nos efforts, et mieux nous pouvons répondre à l’attente des pays affectés par les conflits ou les catastrophes naturelles» a dit Giuliano Urbani.

A titre d’exemple, le projet de stabilisation du cinquième minaret d’Herat, en Afghanistan, élaboré par Giorgio Macchi, membre notamment du Comité scientifique de la Tour de Pise, a été mené à terme en octobre 2003. Sans l’intervention rapide de l’UNESCO et de l’Italie, ce minaret se serait effondré en l’espace de quelques semaines. Giorgio Macchi est également conseiller scientifique pour un projet similaire qui vise à la consolidation du minaret de Jam dans le même pays.






Source Communiqué de Presse No 2004 - 97
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 23339 | guest (Lire) Mise à jour: 07-11-2004 9:03 pm | © 2003 - UNESCO - Contact