Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
19-10-2004 12:00 am A l’occasion de la Journée mondiale de la vue 2004, Essilor International et l’UNESCO organisent, le 21 octobre, au siège de l’UNESCO (Salle II), le Premier forum sur le thème « Vision et développement : changeons notre regard ». Il réunira des professionnels des secteurs social et médical, des acteurs de la société civile et des artistes venus de plusieurs pays* pour débattre du rôle de la vue dans l’apprentissage et la socialisation, ainsi que de l’éducation du regard en tant qu’outil d’appropriation du monde.


Inauguré par Françoise Rivière, Sous-Directrice générale de l’UNESCO, et Xavier Fontanet, Président Directeur Général d’Essilor International (à 14 h.) et animé par Karine Brun de l’ONG française Bridge Initiative, le Forum s’articulera autour de trois ateliers.

« La vue et l’éducation pour tous » (Comment contrer les déficiences visuelles pour aller vers l’éducation pour tous) est le thème du premier atelier, qui sera consacré aux aspects médicaux de la corrélation entre l’éducation et la vue. Le deuxième atelier – « Faciliter l’accès aux soins » – abordera les aspects économiques, sociaux et politiques de la question Comment agir pour favoriser l’égalité des chances vers l’éducation pour tous. Le troisième atelier, consacré aux aspects culturels, réunira des artistes qui parleront du « Regard : outil d’appropriation du monde » et tenteront de répondre à la question En quoi l’éducation de notre regard peut-il nous aider à aller vers l’éducation pour tous.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 35 millions de personnes souffrent d'une baisse de vision nécessitant une prise en charge. Les déficiences visuelles peuvent être à l’origine de fortes discriminations, trop souvent ignorées.

En marge du Forum, l’ONG brésilienne « Olhares do Morro » organise à l’UNESCO (Salle des Pas perdus), du 19 au 29 octobre, une exposition de photographies réalisées par des jeunes des favelas brésiliennes. En initiant une « stratégie collective d’affirmation visuelle des favelas » et en proposant une formation aux métiers de l’image, cette ONG aide les jeunes à proposer au monde une image d’eux-mêmes autre que celle véhiculée par les médias, souvent axée sur les notions de violence et de pauvreté (pour plus d’information : www.olharesdomorro.org).


* Afrique du Sud, Algérie, Brésil, Espagne, Etats Unis d’Amérique, France, Inde.

Les journalistes souhaitant couvrir cet événement sont priés de s’accréditer auprès de :

  • Leslie Asch Guillon, directrice de la communication institutionnelle et interne du groupe Essilor International, tel: 01 49 77 42 15 / fax: 01 49 77 45 30. e-mail: aschguil@essilor.fr

  • Isabelle Le Fournis, Section des relations avec la presse de l’UNESCO, tél. 01 45 68 17 48 / fax 01 45 68 56 52. i.le-fournis@unesco.org






    Source Avis aux médias No 2004 - 69
    Auteur(s) UNESCOPRESSE



    Archives

  •  ID: 23239 | guest (Lire) Mise à jour: 22-10-2004 10:19 am | © 2003 - UNESCO - Contact