Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Première réunion d'experts gouvernementaux en vue d'un instrument sur la diversité culturelle

Les représentants des Etats membres de l’UNESCO se réuniront du 20 au 25 septembre 2004 au siège de l’Organisation pour examiner la première ébauche d’un avant-projet de convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques.



Cette première réunion d’experts gouvernementaux, qui rassemblera environ 300 représentants de gouvernements et d’organisations intergouvernementales et non-gouvernementales, sera ouverte par Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’Organisation, au cours d’une séance publique*, le 20 septembre à 9 heures 30 (Salle II avec retransmission de son en Salle IX).

Elaboré par quatorze experts indépendants de diverses origines géographiques et d’horizons disciplinaires variés, le texte qui sera examiné reconnaît notamment la double nature – culturelle et économique – des biens et services culturels et identifie les mesures qui devraient être adoptées par les Etats parties pour assurer la promotion et la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques.

Fondé sur des principes tels que les droits de l’homme, la liberté d’expression, l’égale dignité des cultures, la coopération et la solidarité internationales, ce texte insiste sur le lien entre la diversité culturelle, le dialogue et le développement, et affirme que les aspects culturels du développement sont aussi importants que ses aspects économiques.

La défense de « la féconde diversité des cultures » s’inscrit dans le mandat constitutionnel de l’UNESCO (Acte constitutif, article 1). Après avoir adopté, lors de la 31e session de la Conférence générale (novembre 2001), la Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle, les États membres ont souhaité mettre à l’étude un instrument normatif de nature contraignante, apte à faire face aux menaces concrètes auxquelles est confrontée la diversité culturelle à l’ère de la mondialisation et à combler un vide dans le régime juridique international.

Une ou deux réunions d’experts gouvernementaux se tiendront au cours du premier semestre de 2005, à l’issue desquelles le Directeur général soumettra aux États membres un rapport préliminaire, accompagné d’un avant-projet de convention, en vue de son examen lors de la 33e session de la Conférence générale de l’UNESCO (octobre 2005).

* Les journalistes souhaitant suivre la séance d’ouverture (les autres séances se déroulent à huis clos) doivent se faire accréditer auprès du Service des relations avec la presse, tél. 01 45 68 17 48 – fax 01 45 68 56 52



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2004 - 59
Generic Field
arabe
Date de publication 16 Sep 2004
© UNESCO 1995-2007 - ID: 22750