Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
20-08-2004 5:25 am La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition, le 23 août, sera célébrée par une série d’événements culturels, au siège de l’UNESCO, de 15h à 21h (Salle I).


« L’objectif de cette journée est d’offrir l’occasion de réfléchir ensemble sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de la tragédie sans précédent que fut l’esclavage, conséquence de la traite négrière, une tragédie longtemps occultée ou méconnue », déclare le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, dans son message à l’occasion du 23 août. « La traite négrière […] n’a pas seulement bouleversé la vie de millions d’êtres humains arrachés à leur terre et déportés dans les conditions les plus inhumaines, elle a également entraîné des échanges culturels qui ont profondément et durablement influencé les mœurs et croyances, les relations sociales et les connaissances dans les continents impliqués », ajoute-t-il, avant d’évoquer les nouvelles formes d’esclavage qui « bien qu’aboli et sanctionné dans les instruments internationaux, reste encore pratiqué […] et affecte aujourd’hui des millions d’hommes, de femmes et d’enfants de par le monde ».

Le programme de la Journée débutera par une lecture de poèmes de la martiniquaise Solal Valentin (16h), suivie d’un concert du groupe Adjabel (16h20) et de D’ de Kabal (16h40).

« Comprendre la révolution haïtienne de 1804 » est le thème de l’exposé présenté par l’association française Comité Marche du 23 mai 1998, qui sera suivi d’un débat (17h30 – 19h30).

A 19h30, Koïchiro Matsuura prononcera une allocution à l’occasion de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition. Il clôturera également l’exposition « Textures – Retracer la tragédie de la traite négrière » (Hall Ségur et Salle des pas perdus). Cette exposition de tentures d’Abomey (Bénin), prêtées par la Ville de Schoelcher en Martinique a été ouverte le 9 août.

A 19h45, en Salle I, sera projeté le film « Sankofa » sur la traite transatlantique, de Haïlé Gerima (États-Unis, 1993, 120 min, VO sous-titrée en français).

Le 23 août a été proclamé Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition par la Conférence générale de l’UNESCO, en mémoire de l’insurrection à Saint-Domingue en 1791, qui a conduit à la première victoire décisive d’esclaves contre leurs oppresseurs dans l’histoire de l’humanité.

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé 2004 Année internationale de commémoration de la lutte contre l’esclavage et de son abolition.


Les journalistes qui souhaitent couvrir l’événement sont priés de s’accréditer auprès de la Section des relations avec la presse : e-mail : i.le-fournis@unesco.org






Source Avis aux médias N°2004-57
Auteur(s) UNESCOPRESSE



Archives

 ID: 22164 | guest (Lire) Mise à jour: 26-08-2004 12:44 pm | © 2003 - UNESCO - Contact