Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Nomination des finalistes du premier concours scolaire mondial basé sur le dialogue interculturel
Contact éditorial :
  • UNESCO - Sue Williams, Bureau de l’information du public, Section des relations avec la presse, tél. : + 33 (0)1 45 68 17 06 ; e-mail : s.williams@unesco.org
  • DaimlerChrysler AG - Ursula Mertzig-Stein, tél: + 49 (0) 711 17 93315 / fax: + 49 (0)711 17 94531, e-mail : ursula.mertzig-stein@daimlerchrysler.com
  • 31-07-2004 4:00 am Un jury international réuni au siège de l’UNESCO a choisi aujourd’hui les 25 finalistes* du concours scolaire international Mondialogo, le premier concours mondial destiné aux élèves impliqués dans le dialogue interculturel. Les 25 finalistes - à chaque fois deux équipes de pays différents ayant travaillé ensemble - ont été choisis par le jury qui comprenait l’ancienne présidente de la République d’Islande Vigdis Finnbogadottir, l’écrivain brésilien Paulo Coelho, le compositeur et chanteur libanais Marcel Khalife, la peintre japonaise Comtesse Setsuko Klossowska de Rola et le scientifique malien Cheick Modibo Diarra.mondial_inside.jpg

    Au total, ce sont 1 466 équipes regroupant quelque 25 000 élèves du monde entier qui ont pris part au concours. Les finalistes iront à Barcelone en septembre prochain pour le Symposium Mondialogo qui marquera la fin du concours.

    Le « Mondialogo School Contest », lancé conjointement par l’UNESCO et DaimlerChrysler en octobre 2003, vise à encourager le dialogue entre des élèves d’origines culturelles diverses. Les équipes ont été associées, deux par deux, pour travailler ensemble par delà les continents à un projet commun. Cette coopération entend développer la compréhension mutuelle, la tolérance et l’amitié entre des gens venant d’horizons culturels, religieux et linguistiques divers.

    Parmi les finalistes choisis à Paris, on trouve des équipes du Brésil, du Mexique, du Nigeria, de Fidji, d’Allemagne et des Etats-Unis. Le recours à des approches créatives et innovantes des différents thèmes a été un des facteurs pris en compte par le jury, de même que la qualité du dialogue entre les équipes.

    Des élèves, âgés de 15 à 18 ans, de 126 pays ont participé au concours. L’Europe est la région la plus représentée (543 équipes), suivie par l’Afrique (427), l’Asie et le Pacifique (190), l’Amérique latine et les Caraïbes (157), les Etats arabes (98) et l’Amérique du Nord (51).

    Parmi les 25 finalistes, trois équipes seront récompensées durant le Symposium Mondialogo qui se tiendra à Barcelone du 17 au 20 septembre.

    Outre le « Mondialogo School Contest », le partenariat Mondialogo qui réunit l’UNESCO et DaimlerChrysler depuis 2003 comprend le « Mondialogo Engineering Award », un concours visant à promouvoir le transfert de connaissances entre des élèves ingénieurs des pays développés et en développement afin de contribuer au développement durable. Toujours dans le cadre de ce partenariat, un portail Internet Mondialogo (www.mondialogo.org) en quatre langues a vu le jour et propose un magazine interculturel.

    Lors du lancement de cette initiative interculturelle, un de ses parrains, Jürgen E. Schrempp, P.D.G. de DaimlerChrysler, a souligné la responsabilité mondiale de son entreprise : « En tant qu’entreprise internationale, nous savons combien il est important que des personnes d’origine, de langue, d’éducation et de culture différentes apprennent à vivre ensemble. Avec Mondialogo, nous offrons à des lycéens et à de jeunes ingénieurs la possibilité d’échanger des points de vue et des savoirs avec des personnes du même âge, dans le monde entier. Nous leur offrons aussi la possibilité de constituer des réseaux et de nouer des amitiés. »

    L’autre parrain de Mondialogo, Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, avait alors insisté sur l’importance du dialogue interculturel dans le monde entier : « Apprendre à vivre ensemble, voilà l’objectif de Mondialogo. C’est un défi majeur du siècle qui commence. En incitant les jeunes gens à dialoguer avec leurs pairs à l’autre bout du monde, Mondialogo les aidera à mieux se connaître et se comprendre. En travaillant ensemble, en résolvant ensemble des problèmes, ils montreront l’exemple à tous et seront l’expression vivante des concepts de tolérance, de compréhension mutuelle et des relations pacifiques ».

    La partenariat Mondialogo bénéficie aussi du soutien et des conseils de plusieurs personnalités qui ont accepté de devenir les Ambassadeurs de Mondialogo : le romancier Brésilien Paulo Coelho, l’écrivain suédois Henning Mankell, le Président de l’Association photographique du folklore chinois et Président des Humanity Photo Awards Shen Che, ainsi que l’Artiste de l’UNESCO pour la paix, le Français Titan Lamazou.


    * Les équipes finalistes appartiennent aux pays suivants : Allemagne - Fédération de Russie ; Bélarus - Brésil ; Bulgarie - Viet Nam ; Cameroun - Pologne ; Cuba - Allemagne ; Cuba - Grèce ; Egypte - République Tchèque ; Etats-Unis - Cambodge ; Fédération de Russie - Australie ; Koweït - Allemagne ; Koweït - Suisse ; Lettonie - Slovénie ; Lituanie - Kazakhstan ; Mexique - Ghana ; Nigeria - Azerbaïdjan ; Nigeria - Roumanie ; Pakistan - Roumanie ; Pakistan - Etats-Unis ; Roumanie - Sénégal ; République Tchèque - Cuba ; République Tchèque - Fidji ; Turquie - République dominicaine ; Ukraine - Malaisie ; Ukraine - Philippines ; Ukraine - Etats-Unis.

    Photo en haut © UNESCO/Andrew Wheeler: De gauche à droite: Ancienne présidente de la République d'Islande Vigdis Finnbogadottir, le compositeur et chanteur libanais Marcel Khalife, la peintre japonaise Comtesse Setsuko Klossowska de Rola et l'écrivain brésilien Paulo Coelho.
    Photo du bas © UNESCO/Andrew Wheeler: De gauche à droite: Vigdis Finnbogadottir, Marcel Khalife et la Comtesse Setsuko Klossowska de Rola

    mondial_inside_end.jpg






    Source Communiqué de presse N°2004-70
    Auteur(s) UNESCOPRESSE


     ID: 21907 | guest (Lire) Mise à jour: 05-08-2004 3:45 pm | © 2003 - UNESCO - Contact