Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Présentation à l'UNESCO du rapport sur la dimension sociale de la mondialisation

Le rapport Une Mondialisation juste : Créer des opportunités pour tous, de la Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation, sera présenté le 7 juillet à l’UNESCO (9h30 à 17h30, Salle IX) par deux membres de la Commission : l’anthropologue brésilienne Ruth Cardoso, Présidente de Comunidade Solidária, et l’ancien ministre de la Culture du Mali, Aminata D. Traoré, Directrice du Centre Amadou Hanyrat Ba.



La réunion est organisée par le Programme Gestion des transformations sociales (MOST) de l’UNESCO, l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le Conseil International des Sciences Sociales (CISS) pour présenter le Rapport et débattre de ses recommandations. La présentation par Ruth Cardoso et Aminata D. Traoré sera suivie de deux ateliers de discussion avec des chercheurs et experts de haut niveau : Gouvernance mondiale et régulation sociale de la mondialisation (matinée, modéré par Ali Kazancigil, Secrétaire général du CISS) et Mouvements de population transfrontaliers (après-midi, modéré par Gerry Rodgers, Directeur du Département de l’intégration des politiques à l’OIT).

La Commission mondiale sur la dimension sociale de la mondialisation a été instituée par l’OIT en février 2002. Cet organe indépendant, coprésidé par la Présidente de la République de Finlande et le Président de la République-Unie de Tanzanie, a été créé pour répondre aux besoins de tous ceux qui doivent faire face aux changements sans précédent que la mondialisation a introduits dans leurs vies et dans leurs sociétés. La Commission comptait parmi ses membres un lauréat du prix Nobel d’économie, des parlementaires, des spécialistes des affaires sociales et économiques, des représentants des entreprises et de la société civile, des syndicalistes et des universitaires.

Pour le rapport Une Mondialisation juste : Créer des opportunités pour tous * - le premier sur ce sujet –, il est urgent de repenser la gouvernance mondiale et les politiques qu’elle engendre. Ses auteurs proposent de focaliser l’attention sur les préoccupations et les aspirations des citoyens et sur les moyens de mieux exploiter le potentiel de la mondialisation, au profit de la majorité des populations.

Parmi les mesures préconisées dans le Rapport, il y a une série de réformes destinées à améliorer la gouvernance et sa transparence aux niveaux national et international. Il s’agit de mettre en place des règles plus équitables en matière de commerce international, d’investissement, de finance et de migrations, qui tiennent compte de l’ensemble des intérêts, droits et responsabilités en présence.


* disponible à l’adresse : http://www.ilo.org/public/french/wcsdg/

Les journalistes souhaitant assister à la présentation et aux ateliers sont priés de s’inscrire auprès de la Section des relations avec la presse de l’UNESCO, tél. 01 45 68 17 48



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias N°2004 - 48
Generic Field
russe | arabe
Date de publication 28 Jun 2004
© UNESCO 1995-2007 - ID: 21411