Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Comité international de coordination pour la sauvegarde du patrimoine culturel de l'Iraq : sept recommandations
Contact éditorial : Bureau de l’information du public, Section des relations avec la presse, tél. : 33 (0)1 45 68 17 48 - Email

26-05-2004 7:50 am La première réunion du Comité international de coordination pour la sauvegarde du patrimoine culturel de l’Iraq (ICC), établi sous les auspices conjoints des autorités iraquiennes et de l’UNESCO, s’est terminée aujourd’hui. Cette réunion plénière, qui s’est déroulée pendant deux jours au siège de l’Organisation, a été présidée par le ministre iraquien de la Culture, Mufid Al-Jazairi.Jazairi_inside.jpg

Le Comité, qui a surtout un rôle de conseil sur les mesures à prendre pour améliorer et renforcer la coopération internationale pour la sauvegarde du patrimoine culturel, se compose de vingt-cinq experts internationaux, dont trois iraquiens. Ses membres, proposés par les Etats membres de l’UNESCO, sont nommés à titre personnel par le Directeur général de l’Organisation, Koïchiro Matsuura.

Lors de cette première réunion, le Comité a convenu de sept objectifs :

1) Aider le ministère iraquien de la Culture à assurer la réforme institutionnelle, la création de capacités et la formation dans les domaines des politiques culturelles visant à la sauvegarde du patrimoine culturel de l’Iraq, en vue de donner au ministère la capacité de protéger, conserver et réhabiliter le patrimoine culturel dans le pays et garantir à cette fin l’amélioration des compétences et de la formation des ressources humaines nationales.

2) Aider le ministère iraquien de la Culture à revoir, mettre en œuvre et renforcer la législation nationale traitant du patrimoine culturel, des bibliothèques et archives.

3) Aider les musées iraquiens à bâtir un vaste plan de conservation, ainsi qu’un programme muséologique afin d’améliorer les capacités nationales iraquiennes en matière de recherche, d’étude, de documentation et de conservation de son patrimoine culturel.

4) Aider le ministère iraquien de la Culture à bâtir un mécanisme de coopération et un réseau de partenaires internationaux et autres acteurs en vue de réhabiliter la Bibliothèque nationale et les archives, ainsi que d’autres bibliothèques et archives du pays, y compris l’évaluation de leur état, leur conservation préventive, la fourniture de publications, de bases de données et d’outils de gestion, ainsi que la formation et l’apport d’un système de catalogage numérique centralisé pour bibliothèque.

5) Aider le ministère iraquien de la Culture à entreprendre un programme national qui dresse la liste, documente, évalue l’état et cartographie les sites archéologiques et les éléments du patrimoine construit, en vue d’établir un registre officiel au niveau national et un plan pour leur protection et conservation.

6) Aider le ministère iraquien de la Culture à lancer des plans d’action pour la protection et la promotion du patrimoine culturel immatériel iraquien, en particulier pour le soutien et le développement des traditions orales et arts du spectacle.

7) Coordonner l’action internationale et canaliser l’aide internationale, tant bilatérale que multilatérale, en vue de garantir la mise en œuvre de la stratégie pour la sauvegarde du patrimoine culturel en Iraq et de l’évaluer conformément aux recommandations adoptées par l’ICC.

Lors de la séance d’ouverture de la réunion, Koïchiro Matsuura a souligné : « C’est tout l’édifice culturel [de l’Iraq], qu’il s’agisse des sites archéologiques et des bâtiments historiques, des musées et institutions culturelles, des bibliothèques et des archives, du patrimoine culturel immatériel ou encore des arts et industries culturelles qui a été affecté par plus de dix années d’embargo et de conflits dans le pays ». Il a ajouté : « Le défi est donc immense, et vital ».

On estime que l’Iraq possède plus de 10 000 sites archéologiques mais que seulement un septième d’entre eux ont été étudiés à ce jour. Avant son pillage en avril 2003, le Musée de Bagdad comptait quelque 100 000 pièces attestant de la grandeur des civilisations qui se sont succédées dans le "pays entre deux fleuves".

Au cours des dernières années, l’UNESCO a contribué à réhabiliter le patrimoine de nombreux pays et territoires qui sortaient de situations de conflit, notamment en Afghanistan, en Europe du Sud-Est, à Chypre, au Cambodge et au Timor-Leste.


Pour le texte original des recommandations de l’ICC, consulter la version anglaise du communiqué

Photo © UNESCO/Michel Ravassard: Mufid Al-Jazairi, ministre iraquien de la culture.






Source Communiqué de presse N°2004 - 45
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 20649 | guest (Lire) Mise à jour: 03-06-2004 9:37 am | © 2003 - UNESCO - Contact