Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
13-05-2004 6:15 am Plus de 20 000 titres mis à la disposition des pays lusophones, c’est ce que permettra une initiative brésilienne qui a été annoncée à l’UNESCO le 11 mai par le ministre brésilien de la Science et de la Technologie, Eduardo Campos, en présence du Directeur général adjoint de l’UNESCO, Marcio Barbosa, et des Délégués permanents des pays de langue portugaise.


Aux termes d’un accord signé entre le gouvernement brésilien et le portail web Ebrary / E-libro (http://www.e-libro.com), quelque 20 000 titres en portugais mais aussi des publications - en anglais, espagnol et portugais - de plus de 150 éditeurs du monde entier, dont l’UNESCO, vont désormais être accessibles via des milliers d’ordinateurs présents dans des bibliothèques, écoles et universités des pays africains de langue portugaise (Angola, Cap-Vert, Guinée-Bissau, Mozambique et Sao Tomé-et-Principe) et de Timor-Leste. Pour tous ces « clients » en cours de sélection, pays par pays, l’accès sera gratuit.

Cette bibliothèque virtuelle contribuera à diffuser information de qualité et connaissances. Dans le domaine scientifique, le ministère brésilien de la Science et de la Technologie contribuera largement à alimenter le site puisqu’il concentre à lui seul, notamment à travers ses instituts d’appui à la recherche, l’essentiel de la production du pays en matière de publications scientifiques.

L’accord - soutenu par le Bureau de l’UNESCO à Brasilia - est intervenu suite à des contacts tissés lors de la troisième session de la Commission mondiale de l’éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) de l’UNESCO, session qui s’est tenue à Rio de Janeiro (Brésil) en décembre 2003, en même temps qu’une réunion des ministres des sciences et technologies de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).






Source Avis aux médias N°2004 - 37
Auteur(s) UNESCOPRESSE



Archives

 ID: 20409 | guest (Lire) Mise à jour: 12-05-2004 4:19 pm | © 2003 - UNESCO - Contact