Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
La 169e session du Conseil exécutif s’est ouverte aujourd’hui
Contact éditorial : Les journalistes qui souhaitent suivre les travaux du Conseil exécutif doivent se faire accréditer auprès du Service des relations avec la presse, tél. : 01 45 68 17 48 ; télécopie : 01 45 68 56 52.

19-04-2004 1:00 pm La 169e session du Conseil exécutif de l'UNESCO s’est ouverte aujourd’hui avec des discours de son Président, l’Ambassadeur Hans-Heinrich Wrede (Allemagne), et du Directeur général, Koïchiro Matsuura. Tous deux ont souligné les progrès réalisés par l’Organisation et leur volonté de répondre aux défis posés par un contexte international difficile.169EXB_Chair_250.jpg

Le Président du Conseil s’est d’abord livré à un tour d’horizon des réalisations de l’Organisation dans ses domaines prioritaires. « L’éducation pour tous reste notre grande priorité et représente le défi le plus pressant des prochaines dix années », a-t-il déclaré. Hans-Heinrich Wrede a salué le fait que l’UNESCO maintienne son engagement en faveur de l’Afrique et du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD). Après s’être félicité de l’adhésion de Timor-Leste et du retour des Etats-Unis, il a lancé un appel au Sultanat de Brunei et à Singapour pour que ces derniers rejoignent l’UNESCO, permettant à celle-ci d’être vraiment universelle.

Hans-Heinrich Wrede a conclu en soulignant que l’UNESCO était « sur la voie du progrès, allant de l’avant vers l’accomplissement de sa noble mission ». Il a ajouté : « Dans ses domaines de compétence, l’UNESCO a trouvé les réponses justes. Ces réponses […] restent valables face aux impressionnants défis que la communauté internationale doit relever ».

Pour sa part, le Directeur général a souligné que « si les problèmes de notre temps exigent d’abord un effort d’analyse et de réflexion, il faut impérativement être présents au niveau où se prennent les décisions ». Il a ajouté : « Je reste convaincu que pour mener à bien sa mission, l’UNESCO doit encore se réformer et poursuivre le mouvement engagé vers la concentration de ses programmes et le renforcement de son action à l’échelle globale et locale. […] Il n’est pas contradictoire de vouloir appréhender les problèmes qui se posent à l’échelle mondiale tout en leur appliquant un traitement à l’échelle locale ».

La session doit se poursuivre jusqu’au 28 ou 29 avril et traitera notamment de sujets comme l'Education pour tous, la diversité culturelle et la bioéthique. L'ordre du jour comprend aussi le suivi du "Sommet mondial sur la société de l'information" et plusieurs points relatifs à la reconstruction après conflit des institutions culturelles et éducatives dans des pays comme l'Iraq ou l'Afghanistan.

169EXB_250.jpg


Plus ample information sur le Conseil exécutif, y compris les discours et documents de travail



Source Communiqué de presse N°2004-32
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 19976 | guest (Lire) Mise à jour: 19-04-2004 2:37 pm | © 2003 - UNESCO - Contact