Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L'UNESCO célèbre la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale (21 mars), plusieurs centaines de jeunes se réuniront le samedi 20 mars, au siège de l’UNESCO, pour réfléchir ensemble aux liens entre les préjugés raciaux et l’héritage de l’esclavage. Le thème du racisme réunira également plus d’une quinzaine de sportifs et artistes de renom qui lanceront un projet de création d’un club contre la discrimination raciale.



« Les jeunes unis contre la discrimination », tel est le thème central des cinq différents ateliers qui sont proposés à des jeunes de 16 à 22 ans.

Le premier, « Bonnes pratiques et nouvelles idées dans la lutte contre le racisme dans la ville », réunira des jeunes impliqués dans la vie municipale, venant de plusieurs villes européennes*. Son objectif sera de recueillir leurs propositions pour la Coalition internationale des villes contre le racisme, une nouvelle initiative de l’UNESCO qui vise à établir un réseau de villes intéressées à partager leurs expériences en vue d’améliorer leur politique de lutte contre le racisme, la discrimination, l’exclusion et l’intolérance.

Les thèmes des quatre autres ateliers, auxquels participeront des jeunes de régions françaises, sont liés à l’Année internationale de commémoration de la lutte contre l’esclavage et de son abolition (2004) : « Réflexion sur l’esclavage et son lien avec le racisme », "Routes du Blues », « Préjugé, quand tu nous tiens ! », « L’art contre la discrimination ».

« La traite négrière a cette particularité par rapport aux autres formes d’esclavage qu’elle a essentiellement reposé sur la couleur des victimes et qu’elle s’est appuyée sur un discours religieux, philosophique et politique pour tenter de se légitimer », dit le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, dans le message qu’il a lancé à cette occasion. « Ce discours a, par la suite, contribué à l’élaboration de monstrueuses théories sur l’inégalité des races et des civilisations qui ont légitimé le racisme et justifié les injustices et les dominations les plus effroyables que l’humanité ait pu connaître ».

Avant les débats, les jeunes seront accueillis par Pierre Sané, Sous Directeur général pour les sciences sociales et humaines de l’UNESCO (13h30, Salle I). Ils entendront le mot de bienvenue et le message du Directeur général de l’Organisation, Koïchiro Matsuura, enregistré pour cette occasion, et assisteront à la projection d’un documentaire sur l’Année internationale de commémoration de la lutte contre l’esclavage et de son abolition.

A l’issue des travaux, ils se réuniront en session plénière (17h30-19h, Salle I) pour présenter les résultats des différents ateliers. Ils pourront alors entendre les témoignages de quelques personnalités du monde sportif et artistique sur le racisme.


Parmi ces personnalités figurent le rugbyman Abdelatif Benazzi, l’ancien gardien de but Bernard Lama, le champion du monde de roller Taïg Khris, le judoka Jamel Bourras, le comédien français Samuel Le Bihan, la philosophe iranienne Afarine Eshtiagh, le chanteur de rap Disses La Peste et d’autres sportifs et artistes, qui vont lancer le projet de création d’un club de contre la discrimination raciale, en vue d’accompagner l’action de l’UNESCO dans ce domaine.

La journée se terminera par un spectacle de « Battle hip-hop » et un concert, organisé en partenariat avec le Festival Etudiant contre le racisme, avec le chanteur de « Ragga Raïjie », Momo Roots, et le groupe Rost, une des figures emblématiques du hip-hop parisien (19h30, Salle I) ainsi que d’autres invités-surprises.

Les événements de cette journée sont organisés en partenariat avec la Commission nationale française pour l’UNESCO et avec la participation de la Fédération française des clubs UNESCO et d’autres organisations.


* Barcelone (Espagne), Bucarest (Roumanie), Huy (Belgique), Koszalin (Pologne), Nuremberg (Allemagne), Neuchâtel (Suisse), Padoue (Italie), Paris (France).


Les journalistes désirant couvrir cet événement sont priés de s’inscrire auprès du Service de presse, tél. 33 (0)1 45 68 17 48

Pour plus de renseignement : www.unesco.org/shs/journeecontreracisme



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2004 - 18
Date de publication 17 Mar 2004
© UNESCO 1995-2007 - ID: 19297