Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L'UNESCO célèbre le 8 mars Journée internationale de la femme

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars, l’UNESCO organise une série de manifestations, dont une conférence-débat, Les réponses culturelles de l’Afrique face au sida : les femmes et leurs combats.. Ce thème des femmes et du sida est également au centre du message* du Directeur général, Koïchiro Matsuura, pour cette Journée internationale de la femme 2004.



Le 8 mars (14h30, Salle II), la conférence-débat intitulée Les réponses culturelles de l’Afrique face au sida : les femmes et leurs combats est organisée avec la participation et au profit d’associations de femmes africaines atteintes du sida. Initiée par Routes du Sud, une association qui propose une approche culturelle de la maladie, la conférence-débat sera inaugurée par Koïchiro Matsuura et comptera avec la présence de Cheick Oumar Sissoko, ministre de la Culture du Mali, et de nombreux spécialistes des soins et de la prévention du sida. Elle sera animée par la journaliste Madeleine Mokamabano et par Alexandra Draxler, point focal de l’UNESCO pour le VIH/SIDA.

Cette conférence sera précédée d’une vente d’artisanat et de vêtements au profit d’associations et suivie d’une soirée spectacle (18h30, Salle I), animée par la journaliste Elisabeth Tchoungui, comprenant un concert des Voix de l’Espoir (Princesse Erika, Amina, Sally Nyollo, Nourith, Chinaa et Lââm), un spectacle de danse (chorégraphies de Kettly Noël, Iréne Tassembedo, Max-Laure) et un défilé de mode (Awa Meité).

Le même jour (18h30 – 20h30, Salle de cinéma), la pièce de théâtre Houria, la femme que j’étais, de Gaspare Dori, sera présentée au siège de l’Organisation avant de s’installer sur d’autres scènes parisiennes. Histoire d’une solitude et d’une souffrance - celles d’une femme qui attend dans une cellule le moment où elle sera lapidée -, ce monologue est joué par Pamela Edouard. La pièce sera suivie d’un débat.

Toujours le 8 mars, l’UNESCO et L’ORÉAL, partenaires du Programme Pour les Femmes et la Science annonceront lors d’une conférence de presse au siège de l’Organisation (14h30, Salle XI) les noms des cinq lauréates (originaires d’Afrique du Sud, Brésil, Chine, Etats-Unis et France) de l’édition 2004 du Prix L’ORÉAL-UNESCO POUR LES FEMMES ET LA SCIENCE. Lors de cette conférence de presse, on connaîtra aussi les noms des quinze boursières du Programme Pour les Femmes et la Science. Ces bourses (de 20 000 dollars chacune) seront remises le 8 mars à 17h30, après une présentation des projets de recherche des boursières. La cérémonie de remise des Prix (100 000 dollars chacun) aura lieu le 11 mars (Salle I).

Le 10 mars (18h30 – 20h30), c’est le film documentaire Shadows – Ombres afghanes, réalisé par Mary Ayubi et Polly Hyman, deux camerawomen afghanes, qui sera projeté à l’UNESCO (Salle XII). Ce film sur la condition des femmes en Afghanistan a été produit par l’organisation non gouvernementale AINA qui œuvre au développement de médias indépendants et de l’expression culturelle en Afghanistan. La projection sera suivie d’un débat en présence de Mary Ayubi et du photographe de presse Reza Deghati, Président et fondateur d’AINA.

Le 15 mars (18h30 – 20h30, Salle XII), sera projeté le film Ma femme est yéré, fruit de la rencontre entre trois jeunes journalistes (Stéphanie Vauguin, Romain Loubry et Julie Roullier) et des femmes d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Togo). L’éducation des femmes africaines, leur contribution à l’économie et à la politique, la santé des femmes et le droit des femmes sont successivement évoqués. La projection sera suivie d’un débat.

Du 18 mars au 8 avril, une exposition intitulée Femmes nomades d’Iran proposera (Salle des Actes) des photographies de l’iranien Morteza Poursamady. L’inauguration, le 18 mars (18h), sera précédée en Salle II (15h) d’un colloque sur les femmes nomades d’Iran (Bakhtiaris, Qashqais, Baloutches, Azéris) et leur rôle social et économique.

Par ailleurs, l’UNESCO lance pour la troisième fois l’opération Les femmes font l’info pour inciter le plus grand nombre possible de médias - presse écrite, radio, télévision, médias électroniques - à confier les fonctions de rédacteur en chef à des femmes journalistes lors de la Journée internationale de la femme. Cette initiative entend donner plus de visibilité aux femmes journalistes, à leur travail éditorial ainsi qu’aux voix des femmes dans les médias.

L’opération, organisée via Internet (www.unesco.org/march8/), entend attirer l’attention sur le fait que, malgré leur présence accrue dans les médias, les femmes ne parviennent que trop rarement aux postes clés. En créant en 2000 l’initiative Les femmes font l’info, le Directeur général de l’UNESCO a souligné le fait que le problème de la parité doit rester au cœur des préoccupations de toutes les sociétés, et de la communauté internationale, jusqu’à ce qu’elle soit atteinte, à tous les niveaux, dans le monde du travail.

Enfin, la parution de la version française de la dernière édition du Rapport mondial sur l’éducation pour tous - intitulée Genre et Education pour tous: Le pari de l’égalité - coïncidant avec la Journée internationale de la femme, ce rapport fera l’objet d’une présentation-débat à l’UNESCO, le lundi 15 mars, en présence de la philosophe Geneviève Fraisse et de Serge Tomasi, Sous-directeur du développement social et de la coopération éducative au ministère français des Affaires étrangères.

Plus de 56% des 104 millions d’enfants aujourd’hui non scolarisés sont des filles et près des deux tiers des plus de 860 millions d’analphabètes sont des femmes. Les taux de scolarisation les plus faibles sont observés en Asie du Sud et de l’Ouest, en Afrique subsaharienne et dans les États arabes. Cette édition du Rapport mondial sur l’éducation pour tous souligne l’importance de recruter des enseignantes - en particulier dans les zones rurales ou isolées où la scolarisation des filles est très faible - et de créer des lieux plus propices à l’apprentissage : meilleurs équipements scolaires, sensibilisation des enseignants aux questions de genre et lutte contre les violences sexuelles en milieu scolaire.

* Le message du Directeur général sera disponible sur www.unesco.org/dg

Les journalistes souhaitant couvrir un ou plusieurs de ces événements sont priés de contacter le Service de presse de l’UNESCO, tél. 01 45 68 17 48.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2004 - 13
Generic Field
Russe
Date de publication 02 Mar 2004
© UNESCO 1995-2007 - ID: 18849