Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Renforcer l’action contre le VIH/SIDA : réunion, en Zambie, d’agences des Nations Unies et de ministres de l’Afrique australe
Contact éditorial : A Livingstone (du 3 au 6 mars): Jasmina Sopova, portable +33(0)614695372, j.sopova@unesco.org ; Edita Nsubuga, portable : +260 97759373, ensubuga@unicef.org
A Paris: Roni Amelan, tél : +33(0)145681650 - Email

27-02-2004 3:30 pm Paris, 27 février – Le Comité des organisations cosponsors (CCO) d’ONUSIDA, qui réunit les dirigeants de neuf* agences des Nations Unies participant à ce programme commun contre le VIH/sida, tiendra sa réunion annuelle, pour la première fois en Afrique, du 3 au 5 mars. Vingt** ministres de la Santé, de l’Education, et des Finances de la région, l’une des parties du monde les plus touchées par la pandémie de sida, participeront également à la réunion qui se tiendra à Livingstone (Zambie). Elle sera présidée par Koïchiro Matsuura, le Directeur général de l’UNESCO, qui préside actuellement ONUSIDA. Selon ONUSIDA, en 2003, 5 millions de personnes sont venues s’ajouter aux 60 millions de personnes infectées par le VIH depuis le début de la pandémie. On estime à 20 millions les individus tués par le virus qui continue à faire 13 500 nouveaux contaminés par jour. Six mille de ces derniers sont âgés de 15 à 24 ans. L’Afrique australe est particulièrement touchée, avec un taux d’infection qui atteint 40 % dans certains pays. La pandémie a eu un impact désastreux dans la région, notamment, par exemple, sur l’éducation, étant donné les ravages provoqués dans les rangs des enseignants.

En l’absence d’un remède ou d’un vaccin contre la maladie, l’éducation préventive VIH/sida est extrêmement importante. Elle représente une priorité pour l’UNESCO et un axe thématique d’ONUSIDA pendant la présidence du CCO par l’UNESCO, de juillet 2003 à juillet 2004. Koïchiro Matsuura a proposé de tenir la réunion du CCO en Afrique subsaharienne. « En plus de mettre en évidence le sort de cette région du monde, je pense qu’il importe de centrer l’attention au niveau des pays, où la nécessité de renforcer les capacités et de mettre en place une coordination nationale efficace est essentielle », a-t-il déclaré lors d’une réunion du Comité de coordination du programme ONUSIDA*** (CCP) à Genève, en juin dernier.

La réunion du CCO à Livingstone, qui sera ouverte par le Président de la Zambie, Levy Patrick Mwanawasa, sera consacrée à quatre aspects de la pandémie : accès aux soins ; éducation préventive ; impact sur les ressources humaines et sur le développement des compétences ; orphelins et enfants vulnérables face à l’impact du VIH/sida.

Pendant la session matinale du jeudi 4 mars, le Directeur exécutif d’ONUSIDA, Peter Piot, interviendra sur les défis en Afrique australe, alors que le Directeur général de l’UNESCO se penchera sur l’éducation préventive. Mark Malloch Brown, Administrateur du PNUD, parlera de l’impact du sida sur les ressources humaines et les défis à relever dans ce domaine, la Directrice exécutive de l’UNICEF, Carol Bellamy, traitera le sujet des orphelins et enfants vulnérables face à l’impact du VIH-sida dans les familles et les communautés et le Sous-Directeur général de l'OMS, Joy Phumaphi, parlera de l’accélération de l’accès aux soins.
Une conférence de presse est prévue dans l’après-midi du 4 mars, avec la participation de Brian Chituwo, ministre zambien de la Santé et président du CCP, Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO et Peter Piot, Directeur exécutif d’ONUSIDA.


* Les membres d’ONUSIDA sont : le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), le Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues (PNUCID), l’Organisation internationale du travail (OIT), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Banque mondiale.

** Botswana, Lesotho, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe.

*** L’action d’ONUSIDA est orientée par le Comité de coordination du programme qui rassemble des représentants de 22 gouvernements de toutes les régions du monde, les cosponsors d’ONUSIDA, et cinq représentants d’organisations non gouvernementales (ONG), parmi lesquelles des associations de personnes infectées par le virus VIH.






Source Communiqué de presse No.2004-17
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 18793 | guest (Lire) Mise à jour: 01-03-2004 4:45 pm | © 2003 - UNESCO - Contact