UNESCO.ORGL'OrganisationEducationSciences naturellesSciences sociales et humainesCultureCommunication et informationPlan du site
>> ACCUEIL   Célébrités au service de l´UNESCO
His Royal Highness Prince Talal Bin Abdul Aziz Al Saud Claudia Cardinale Her Royal Highness Princess Firyal Laura Welch Bush Her Royal Highness Princess of Hanover Michael Schumacher Cheick Modibo Diarra
  • Ambassadeurs de bonne volonté
  • Ambassadrice Honoraire
  • Envoyés spéciaux
  • Champions
  • Artistes pour la paix

  • Lettre d' information

  • Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Maria Teresa de Luxembourg inaugure un projet de l’UNESCO au Bangladesh

    22-11-2003 12:00 pm En sa qualité d’Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO, S.A.R. la Grande-Duchesse de Luxembourg s’est rendue au Bangladesh, les 21- 22 novembre 2003, pour inaugurer le projet de l’UNESCO « Briser le Cycle de la pauvreté des femmes ».

    Le but de ce projet est de générer, en collaboration avec des acteurs locaux, un processus d’amélioration des conditions de vie des jeunes filles et des femmes. En premier lieu, il s’agit de donner une éducation, donc un avenir meilleur à des jeunes filles au Bangladesh, au Népal, en Inde et au Pakistan. Cela donne aux pauvres, mais surtout aux femmes, les moyens de gagner une certaine indépendance et de défendre leurs droits.

    Ce projet de l’UNESCO, que la Grande-Duchesse suit de très près depuis ses débuts, s’efforce également de combattre la pauvreté à la racine, de contribuer à briser le cercle vicieux de la pauvreté en permettant à des jeunes adolescentes de devenir les vecteurs incontournables de transformation de leur société. Dans
    le respect de la culture de chacun, ce programme vise à promouvoir l’éducation auprès des plus défavorisés.

    Au Bangladesh, les activités de ce projet sont concentrées dans 30 centres locaux. Plus de 1.000 jeunes filles de 12 à 18 ans participent à ce programme dans 2 régions différentes. Depuis le début du projet il y a 15 mois, les résultats obtenus sont très positifs. 64% des filles participant au programme de l’UNESCO savent lire, écrire et compter jusqu’à 100. Informées sur les questions de santé et d’hygiène, mais également sur leurs droits et les moyens de protection contre la violence, elles ont également promis de ne pas se marier avant l’âge de 18 ans afin de pouvoir terminer leur éducation.

    Lors de ce voyage, la Grande-Duchesse a visité également les ateliers de Mme Bibi Russell, originaire du Bangladesh, Artiste de l’UNESCO pour la paix et créatrice de mode. Première femme du Bangladesh à avoir fait des études au « London College of fashion », elle devint mannequin en 1976. Rentrée à Dhaka en 1990, elle rencontre le Professeur Yunus, initiateur de micro-crédits et arrive à mener à bien son projet d’aide aux tisserands traditionnels de son pays (au Bangladesh). Créant ensuite sa propre entreprise, Mme Bibi Russell est même arrivée, à une époque, à employer 30.000 personnes, tisserands et artisans.







    ID: 18731 | guest (Lire)       Conditions d'utilisation      Contacter l'UNESCO      © UNESCO 1995-2007     
    Mise à jour :13-12-2004 1:18 pm