Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général condamne le meurtre de journalistes au Nicaragua et aux Philippines

13-02-2004 11:15 am Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’assassinat de deux journalistes de radio : Ruel Endrinal, abattu à Legaspi (Philippines) le 11 février, et Carlos Guadamuz, tué à Managua (Guatemala) le 10 février.

« Je condamne les meurtres de Ruel Endrinal et de Carlos Guadamuz. J’espère que les efforts entrepris par les autorités en vue de poursuivre les auteurs de ces crimes seront couronnés de succès », a déclaré le Directeur général.

« Il est essentiel que de tels crimes soient punis, conformément à la résolution adoptée à l’unanimité par les Etats membres en 1997 », a-t-il ajouté. « S’en prendre à des journalistes à cause du travail qu’ils accomplissent et des opinions qu’ils expriment constitue une atteinte intolérable à la liberté d’expression, un des piliers de la démocratie », a poursuivi Koïchiro Matsuura.

« Le lourd tribut payé par les professionnels des médias aux Philippines me paraît particulièrement consternant », a déclaré le Directeur général, qui a souligné « la forte augmentation du nombre de journalistes tués dans ce pays au cours de l’année dernière, malgré les efforts des autorités dans la lutte contre ces crimes ».

« Je suis convaincu que, face à l’assassinat de Carlos Guadamuz, les autorités nicaraguayennes feront tout leur possible pour permettre aux journalistes de continuer à exercer leur profession dans de bonnes conditions de sécurité, comme cela été le cas au cours de ces dernières années dans ce pays », a conclu Koïchiro Matsuura.

D’après les organisations professionnelles, avec le meurtre de Ruel Endrinal, le nombre de journalistes tués aux Philippines depuis la restauration de la démocratie, en 1986, s’élève à 44. Sept journalistes ont été tués au cours de 2003, pire année pour la profession depuis 1986.






Source Communiqué de Presse No 2004 - 11
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 18494 | guest (Lire) Mise à jour: 13-02-2004 10:20 am | © 2003 - UNESCO - Contact