Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste Colombien Oscar Polanco Herrera

10-02-2004 12:30 pm Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’assassinat à Cartago, dans la vallée du Cauca (Colombie), du journaliste Oscar Alberto Polanco Herrera.
« Je condamne le meurtre de Mr. Polanco. Il s’agit d’un crime intolérable qui ne doit pas rester impuni », a déclaré le Directeur général. « Conformément à la résolution adoptée par les Etats membres en 1997 qui demande que soient poursuivis et punis les auteurs de crimes contre les journalistes, il est essentiel que les autorités enquêtent sur ce crime odieux », a-t-il ajouté.

« Oscar Polanco avait un programme quotidien qui critiquait les autorités sur la chaîne de télévision locale Canal Noticias de Cartago. Le droit à la critique est un droit de l’homme fondamental, reconnu par la Déclaration universelle des droits de l’homme », a poursuivi Koïchiro Matsuura.

« La démocratie ne peut pas être considérée comme acquise tant que ceux qui ont recours aux armes pour restreindre la liberté d’expression jouissent de l’impunité pour leurs crimes. Je me félicite des efforts entrepris par les autorités pour faire la lumière sur ce cas », a déclaré le Directeur général.

« Les efforts des autorités sont ici particulièrement bienvenus car la Colombie reste un des pays les plus dangereux du monde pour les journalistes », a conclu Koïchiro Matsuura, D’après les organisations professionnelles, pour la seule année 2003, cinq journalistes ont été tués dans le pays, près de soixante ont été kidnappés, menacés ou agressés et plus de vingt ont été forcés de quitter leur région, voire dans certains cas le pays.






Source Communiqué de Presse No 2004 - 10
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 18470 | guest (Lire) Mise à jour: 10-02-2004 4:30 pm | © 2003 - UNESCO - Contact