Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
46 millions d'enfants non scolarisés en Asie du Sud et de l'Est
Contact éditorial : Sue Williams: Bureau de l’information du public, Section éditoriale. Tél. : +33 (0)1 45 68 17 06 – s.williams@unesco.org
  • Anuja Singh: Institut de statistique de l’UNESCO (Montréal, Canada). Tél. : +1 (514) 343 6111 ext.4539 - Email
  • 09-02-2004 6:00 pm
    De plus en plus d’enfants sont scolarisés dans les pays de l’Asie du Sud et de l’Est, mais un grand nombre d’entre eux abandonnent l’école avant la fin du cycle primaire et c’est dans cette région que l’on trouve encore la plus grande partie des enfants non scolarisés du monde, selon un nouveau rapport publié par l’Institut de statistique de l’UNESCO*.

    Le Rapport régional sur l’Asie du Sud et de l’Est rassemble les statistiques les plus récentes sur l’éducation dans la région** - des Philippines à l’Est à l’Afghanistan et à la République islamique d’Iran à l’Ouest - qui inclut cinq des pays les plus peuplés de la planète.

    Selon le Rapport, il y a environ 46 millions d’enfants non scolarisés dans la région, dont 32 millions dans les pays de l’Asie du Sud et de l’Ouest. Pourtant, la scolarisation des garçons et des filles a fortement augmenté dans la plupart des pays pendant la décennie 1990-2000. En République démocratique populaire lao et au Bangladesh, les taux nets de scolarisation des garçons et des filles ont respectivement augmenté de 15 et 20 %.

    Mais la scolarisation ne représente qu’une partie du tableau. Le Rapport révèle aussi que seule la moitié des enfants entrant en primaire en Inde, en République démocratique populaire lao et au Myanmar, atteindra la dernière classe de ce cycle. Le Népal, le Cambodge et le Bangladesh suivent de peu, avec entre 35 et 38 % d’enfants abandonnant l’école avant la fin du cycle primaire.

    Cette tendance est confirmée par les données concernant l’enseignement secondaire qui montrent que « même si de nombreux enfants sont scolarisés dans l’enseignement primaire, très peu ont une chance d’être scolarisés au collège ». Selon le Rapport, environ 233 millions d’élèves de tous âges sont scolarisés tant au collège qu’au lycée dans la région, dont 43 % de filles.

    Le Rapport indique qu’il y a 33 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur dans la région, dont environ 61 % d’hommes. La Chine compte à elle seule 12 millions d’entre eux, soit davantage que tous les pays de l’Asie du Sud et de l’Ouest réunis (11,3 millions). Selon le Rapport, dans les cinq pays qui ont fourni des données sur les cursus suivis – Brunei Darussalam, Macao (Chine), République islamique d’Iran, République démocratique populaire lao et Vietnam –, la plupart des étudiants sont diplômés en sciences sociales, en gestion et en droit.

    Selon le Rapport, la région, compte environ 13 millions d’instituteurs, dont neuf millions pour la seule Asie de l’Est. Cela signifie qu’il y a, en moyenne, environ un enseignant pour 21 élèves en primaire en Asie de l’Est, contre environ un pour 40 élèves en Asie du Sud et de l’Ouest. Le Bangladesh a le plus fort ratio, avec 57 élèves par enseignant. Afin de faire diminuer le nombre d’enfants non scolarisés, explique le Rapport, les pays de l’Asie du Sud et de l’Ouest auront besoin de recruter un grand nombre d’enseignant qualifiés.

    Le Rapport indique que 50 % des instituteurs de la région sont des femmes mais les chiffres varient énormément d’un pays à l’autre. Ainsi, au Népal, par exemple, seul un enseignant du primaire sur quatre est une femme, alors qu’à Macao (Chine), c’est le cas de neuf instituteurs sur dix. Ces chiffres sont importants, explique le Rapport, parce « la présence d’enseignantes, surtout en pré-primaire et en primaire, incite souvent les parents à envoyer leurs filles à l’école ».

    Le taux d’alphabétisation des adultes (15 ans et plus) est estimé aujourd’hui à environ 86 % en Asie de l’Est. Cela veut dire qu’il y a environ 180 millions d’analphabètes, dont 72 % sont des femmes. En Asie du Sud et de l’Ouest, le taux d’alphabétisation des adultes est aujourd’hui de 55 %. Il y a donc environ 412 millions d’analphabètes dans cette sous-région, dont 61 % de femmes.

    De tous les pays de l’Asie du Sud et de l’Est, la Malaisie est celui qui consacre le plus fort pourcentage de son PNB à l’éducation (6,2 %) et Myanmar le plus bas (1,4 %).


    * Le Rapport régional sur l’Asie du Sud et de l’Est est disponible en ligne sur : www.uis.unesco.org

    ** Asie de l’Est :
    Brunei Darussalam, Cambodge, Chine, Indonésie, Macao (Chine), Malaisie, Myanmar, Philippines, République populaire démocratique de Corée, République démocratique populaire lao, Thaïlande, Timor-Leste et Viet Nam.
    Asie du Sud et de l’Ouest :
    Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Inde, Maldives, Népal, Pakistan, République islamique d’Iran et Sri Lanka.






    Source Communiqué de Presse No 2004 - 09
    Auteur(s) UNESCOPRESSE


     ID: 18427 | guest (Lire) Mise à jour: 10-02-2004 4:31 pm | © 2003 - UNESCO - Contact