Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Avis06_insid.jpg Des ministres de l'Education font le point sur l'éducation pour tous à Samoa

Des ministres de l’Education des Etats insulaires du Pacifique se réuniront à Apia (Samoa) les 28 et 29 janvier pour évaluer les progrès réalisés en matière d’éducation pour tous de qualité et pour trouver des moyens de surmonter les nombreux obstacles propres à la région.



Organisée par le Bureau de l’UNESCO pour le Pacifique, basé à Apia, cette réunion se tiendra durant la visite officielle dans la région du Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, qui s’adressera aux ministres le jeudi 29 (9 h.). « Dans le domaine de l’éducation, les petits Etats insulaires de la région du Pacifique sont confrontés à une série très particulière de défis qui doivent être relevés si ces pays – spécialement vulnérables sur le plan économique, environnemental et culturel – veulent bâtir un avenir durable », a déclaré Koïchiro Matsuura, pour qui cette réunion joue un rôle crucial dans le mouvement mondial de l’Education pour tous (EPT).

Les Etats du Pacifique sont disséminés sur plus du tiers de la surface de la Terre, soit plus de 30 millions de kilomètres carrés, dont 98 % appartiennent à l’océan. Sur les 7 500 îles de la région, moins de 550 sont habitées. Les 22* pays et territoires des trois sous-régions que sont la Mélanésie, la Micronésie et la Polynésie ont une population totale d’environ 7,6 millions de personnes.

Au cours des deux dernières décennies, la croissance démographique, l’exode rural et les difficultés économiques ont creusé les inégalités entre les groupes. Ils ont pesé lourdement sur les mécanismes traditionnels d’entraide et accru la pauvreté et le chômage, notamment chez les jeunes. L’éducation, perçue comme un élément crucial de la réponse à ces difficultés, constitue une priorité pour les gouvernements du Pacifique.

La qualité de l’éducation dans la région sera au cœur des débats de la réunion d’Apia, qui se penchera également sur une série d’autres questions : développement de la formation technique et professionnelle ; création pour cette région d’un système d’examens destiné à améliorer le système des équivalences des diplômes, un nombre croissant d’étudiants allant étudier ou travailler dans d’autres pays ; introduction des langues et des cultures du Pacifique dans les systèmes éducatifs de la région. La réunion permettra également d’examiner la mise en œuvre des initiatives nationales et régionales d’éducation pour tous, ainsi que les progrès réalisés en vue d’atteindre les six objectifs de l’EPT définis lors du Forum mondial sur l’éducation (Dakar, Sénégal, 2000)**.

Après sa visite à Samoa, Koïchiro Matsuura se rendra à Tonga et en Nouvelle-Zélande.


* L’UNESCO compte 16 Etats membres dans le Pacifique : Australie, Iles Cook, Iles Marshall, Iles Salomon, Fiji, Kiribati, Etats fédérés de Micronésie, Nauru, Nioué, Nouvelle-Zélande, Palau, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu. Tokélaou est un membre associé de l’Organisation.

** Pour plus de détails consulter http://www.unesco.org/education/efa/wef_2000/index.shtml



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2004 - 06
Contact éditorial : Sue Williams: Bureau de l’information du public, Section éditoriale. Tél. : +33 (0)1 45 68 17 06. E-mail: s.williams@unesco.org
  • A Samoa: Edna Tait, Directeur, Bureau de l’UNESCO pour le Pacifique. Tél. +685 242 76. Email: e.tait@unesco.org
  • En Nouvelle-Zélande: Alison Bartley, pour la Commission de Nouvelle-Zélande pour l’UNESCO. Tél. : +64 (0)27 4436 123 – alisonbartley@paradise.net.nz
  • Date de publication 23 Jan 2004
    © UNESCO 1995-2007 - ID: 18123