Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général de L’UNESCO condamne l’assassinat du journaliste Manik Shaha au Bangladesh

20-01-2004 9:00 am Paris, 20 janvier - Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’assassinat du journaliste Manik Shaha, commis à Khulna, dans le Sud-ouest du Bangladesh, et s’est félicité du fait que Khaleda Zia, Premier ministre du pays, se soit engagée à trouver et punir ses meurtriers. Manik Shaha, journaliste chevronné et militant de la liberté de la presse, a été tué le 15 janvier par des individus qui ont stoppé son véhicule et y ont jeté une bombe. Correspondant du quotidien New Age et collaborateur du service en bengali de la BBC, Manik Shaha était connu pour sa courageuse couverture des activités des gangs de la région de Khulna, des trafiquants de drogue et des rebelles maoïstes. Il aurait raconté à des collègues qu’il avait reçu plusieurs menaces de mort qu’il attribuait aux gangs criminels.

Koïchiro Matsuura a déclaré : « Je condamne le meurtre de Manik Shaha qui illustre de façon tragique la nécessité de garantir l’Etat de droit pour défendre la démocratie. Manik Shaha n’est malheureusement pas le premier journaliste tué dans cette région du Bangladesh où, selon des organisations professionnelles de médias, deux autres journalistes au moins ont été assassinés au cours des quatre dernières années ».

Le Directeur général a ajouté : « Je me félicite que le Premier ministre Khaleda Zia se soit engagée à rechercher et punir les assassins de Manik Shaha et je suis persuadé que les autorités feront tout ce qui est en leur pouvoir pour renforcer la sécurité des journalistes. Le travail de ces derniers est une contribution essentielle à la démocratie ». Il a poursuivi : « Cet engagement fait écho à la volonté de la communauté internationale de poursuivre et punir ces crimes contre les journalistes, conformément à la résolution adoptée par les Etats membres de l’UNESCO à la Conférence générale de l’Organisation en 1997 ».






Source Communiqué de presse N°2004- 03
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 18017 | guest (Lire) Mise à jour: 26-01-2004 10:15 am | © 2003 - UNESCO - Contact