Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Premiere reunion intergouvernementale sur l’avant-projet de convention internationale contre le dopage dans le sport

Paris, 15 janvier – Les représentants des 190 Etats membres de l’UNESCO seront appelés à se prononcer sur l’avant-projet de convention internationale de lutte contre le dopage dans le sport au cours de la première Réunion intergouvernementale* qui se tiendra du 19 au 23 janvier, à l’UNESCO. Elle sera ouverte le 19 janvier à 10 heures (Salle IV), par le Directeur général de l’Organisation, Koïchiro Matsuura. Quelque 300 juristes et spécialistes du sport, notamment de la lutte contre le dopage, y sont attendus.

Adolf Ogi, ancien Président de la Suisse et Conseiller spécial pour le sport au service du développement et de la paix des Nations Unies, Maud de Boer-Buquicchio, Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe, Jacques Rogge, Président du Comité international olympique (CIO)**, David Howman, Directeur général de l’Agence mondiale antidopage (AMA), et Philip Craven, Président du Comité international paralympique, interviendront au cours de la séance d’ouverture.

C’est la Table ronde des ministres et hauts responsables de l’Education physique et du Sport de 103 pays, qui s’est tenue à l’UNESCO en janvier dernier, qui a recommandé l’élaboration par l’UNESCO d’une convention internationale de lutte contre le dopage dans le sport. Recommandation entérinée par la Conférence générale de l’UNESCO, en 2003.

Pour l’heure, un tel instrument normatif n’existe pas. La Charte européenne contre le dopage dans le sport (1984), la Charte internationale olympique (1988), la Convention contre le dopage adoptée par le Conseil de l’Europe (1989), le Code antidopage adopté par le Conseil des Communautés européennes (1992), le Code mondial antidopage adopté par l’AMA (2003) sont limitées. La future convention de l’UNESCO sera donc le premier texte relatif au dopage dans le sport qui sera à la fois de portée universelle et à caractère contraignant.

L’avant-projet de convention qui sera examiné au cours de cette première Réunion intergouvernementale du 19 au 23 janvier a été élaboré par le groupe d’experts ad hoc, composé de représentants de 19 pays et 8 organisations internationales, mis en place par le Directeur général de l’UNESCO, et qui s’est réuni à trois reprises en juin, novembre et décembre 2003.

Le projet de convention devrait être examiné par la Quatrième Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport (MINEPS IV) qui se tiendra à Athènes, du 10 au 12 août, à la veille des Jeux Olympiques d’été. Il devrait ensuite être soumis à la 33e session de la Conférence générale de l’UNESCO, en octobre 2005, en vue de son adoption par cette dernière avant les Jeux Olympiques d’hiver de 2006, à Turin (Italie).

*Seule la séance d’ouverture est ouverte à la presse.

**Le 19 janvier, Koïchiro Matsuura et Jacques Rogge signeront un nouvel accord de coopération entre l’UNESCO et le CIO.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No.2004-03
Contact éditorial : Jasmina Sopova, Bureau de l’information du public, Section éditoriale, Tel: +33 (0)1 45 68 17 17
- Email j.sopova@unesco.org
Date de publication 16 Jan 2004
© UNESCO 1995-2007 - ID: 17978