Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste Philippin Nelson Nadura

05-12-2003 11:45 am Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre, commis mercredi dernier, de Nelson Nadura, journaliste de Radio DYME, à Masbate, au centre des Philippines. Koïchiro Matsuura s’est cependant félicité de l’assurance donnée par la Présidente philippine Gloria Macapagal Arroyo que les assassinats de journalistes ne resteraient plus impunis.
Peu après le meurtre, Gloria Macapagal Arroyo a déclaré que les attaques contre les professionnels de la presse ne resteraient pas impunies.

« Je condamne le meurtre de Nelson Nadura, a déclaré le Directeur général, qui a rappelé que ce dernier était le cinquième journaliste assassiné aux Philippines cette année.

Koïchiro Matsuura a ajouté : « Je suis sûr que toutes les mesures nécessaires seront prises par les autorités compétentes pour que ce lâche assassinat soit puni ». Il a poursuivi : « Il est crucial d’entreprendre une action en vue de dissuader de tels crimes qui frappent aussi la démocratie et la gouvernance. J’ai bon espoir que la volonté affirmée par la Présidente contribuera à permettre que travaille en sécurité une profession qui a payé un lourd tribut à la liberté d’expression avec plus de 40 morts depuis le retour à la démocratie en 1986 ».

En 1997, les Etats membres ont adopté une résolution demandant que soient traduits en justice les auteurs de crimes contre les journalistes. Reconnaissant la liberté d’expression comme un droit fondamental, inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, la Résolution invite le Directeur général de l’UNESCO à « condamner l’assassinat et toute forme de violence physique dirigés contre des journalistes en tant que crimes contre la société, car ils portent atteinte à la liberté d’expression et, par voie de conséquence, aux autres droits et libertés énoncés dans les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme ». Elle demande ensuite « que les autorités compétentes s’acquittent du devoir qui leur incombe de prévenir ces crimes, d’enquêter à leur sujet, de les sanctionner et d’en réparer les conséquences ».


Le texte intégral de la résolution est accessible à l’adresse :
http://ulis2.unesco.org/images/0011/001102/110220f.pdf (page 29)






Source Communiqué de Presse No 2003 - 101
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 17519 | guest (Lire) Mise à jour: 05-12-2003 11:46 am | © 2003 - UNESCO - Contact