Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général condamne l'assassinat du journaliste Hondurien Germán Antonio Rivas

03-12-2003 11:15 am Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’assassinat du journaliste de télévision Germán Antonio Rivas, tué dans une ville de l’Ouest du Honduras mercredi dernier, et s’est dit convaincu que les autorités feraient tout pour que ce crime ne reste pas impuni. « Je condamne le lâche assassinat de Germán Antonio Rivas, journaliste et propriétaire de la chaîne locale Corporación Maya Visión. Ce journaliste avait déjà été victime en février dernier d’un attentat qui avait failli lui coûter la vie ».

Le Directeur général a souligné : « Il s’agit du premier assassinat de journaliste au Honduras depuis plus de vingt ans ». Il a ajouté : « Afin que les journalistes honduriens puissent continuer d’exercer en toute sécurité leur métier, essentiel pour la démocratie, je suis convaincu que les autorités du Honduras mettront tout en oeuvre pour que ce meurtre ne reste pas impuni ». Le Directeur général a rappelé la résolution adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en 1997 dans laquelle les Etats membres s’engagent à traduire en justice les auteurs de crimes visant des journalistes.

Germán Antonio Rivas, âgé de 48 ans, a été assassiné par deux inconnus à Santa Rosa de Copan, une ville proche de la frontière avec le Guatemala, devant les locaux de sa télévision. En février dernier, le journaliste avait déjà été la cible d’un attentat peu après qu’il ait dénoncé à l’antenne la contrebande de café et de bétail en direction du Guatemala. Il avait aussi dénoncé des rejets de cyanure dans la rivière Lara, effectués par l’entreprise Minerales de Occidente, qui a été condamnée pour cela à une amende de 140 000 euros.






Source Communiqué de Presse No 2003 - 100
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 17497 | guest (Lire) Mise à jour: 03-12-2003 10:35 am | © 2003 - UNESCO - Contact