Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Conférence sur les océans, les côtes et les îles à l'UNESCO

Sur notre planète, la vie est tellement liée aux océans que les deux sont presque indissociables. Couvrant 72 % de la surface de la planète, les océans jouent un rôle essentiel en matière climatique, tout en servant de tampon contre le réchauffement planétaire. La richesse des ressources océaniques, du poisson aux minerais en passant par les réserves d’énergie fossile, est à son maximum sur les côtes ou à leur proximité. Mais avec une pression démographique croissante, l’état de ces ressources est sérieusement menacé. Quelque trois milliards de personnes, soit 50 % de la population mondiale, vivent maintenant sur les côtes ou à proximité, et on prévoit que cette proportion atteindra 75 % en 2020.



C’est dans ce contexte que la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO accueille une Conférence mondiale sur les océans, les côtes et les îles, du 12 au 14 novembre à Paris. Cette rencontre, notamment parrainée par la COI, l’US National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), accueillera un large éventail de participants, de la ministre française de l’Environnement, Roselyne Bachelot, au Directeur exécutif du PNUE, Klaus Toepfer, en passant par la célèbre Sylvia Earle, scientifique et militante des océans.

Un des objectifs prioritaires de la conférence sera de passer en revue les engagements sur les océans, les côtes et les îles pris lors du Sommet mondial sur le développement durable (WSSD) qui s’est tenu à Johannesburg (Afrique du Sud) en 2002. Ces engagements étaient assortis d’objectifs ciblés et d’échéances pour l’action. Quels progrès ont été faits en la matière ? A l’ordre du jour figure également une proposition de créer un Fonds mondial des océans, afin de promouvoir le développement durable des océans, des côtes et des îles, aux côtés du Fonds pour l’environnement mondial (GEF). A ce jour, il n’existe aucun processus multipartite en faveur du développement durable des océans.

La conférence se tiendra à Paris au siège de l’UNESCO (Salle II). La séance d’ouverture est prévue mercredi à 8h30.

Pour plus d’information, consulter http://www.globaloceans.org/globalconference/conference.html



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2003 - 92
Contact éditorial : Peter Coles, Bureau de l’information du public, Section éditoriale. Tél. : +33 (0)1 45 68 17 10
- Email p.coles@unesco.org
Date de publication 07 Nov 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 17119