Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Le premier Forum mondial de la science s'ouvre le 8 novembre à Budapest (Hongrie)

La science est-elle un facteur positif pour le développement social et économique, ou un facteur négatif aux effets potentiellement dévastateurs ? Alors que les sciences et les technologies ont un impact de plus en plus grand sur nos vies quotidiennes, il est essentiel que les citoyens puissent en débattre et que les décideurs soient bien informés. C’est pourquoi l’UNESCO et le Conseil international pour la science, en partenariat avec l’Académie des sciences de Hongrie, organisent le premier Forum mondial de la science, à Budapest, en Hongrie, du 8 au 10 novembre.


Plus de 300 participants venus d’une soixantaine de pays auront l’occasion de faire le bilan des évolutions intervenues depuis la première Conférence mondiale sur la science, qui s’est tenue à Budapest en 1999. Le Forum sera officiellement ouvert par Ferenc Mádl, Président de la République de Hongrie.

Parmi les éminents orateurs s’exprimeront E. Sylvester Vizi, président de l’Académie des sciences de Hongrie ; Alexander Lámfalussy, premier président de l’Institut monétaire européen ; John Marburger III, premier conseiller scientifique auprès du Président des Etats-Unis ; Goverdhan Mehta, futur président du Conseil international pour la science ; Achilleas Mitsos, directeur général de la Recherche à la Commission européenne (DG-XII) ; Etienne Davignon, président-directeur général de la Société générale de Belgique ; Vernont Smith, prix Nobel d’économie 2002 ; Tero Ojanperä, premier vice-président de Nokia ; Alain Pompidou, président du Comité français de bioéthique ; Masao Ito, chercheur japonais en neurosciences et conseiller ; Mohammed El-Ashry, président du Fonds pour l’environnement mondial ; Peter Freeman, directeur adjoint de la Fondation nationale pour la science des Etats-Unis ; Hans Wigzell, premier conseiller scientifique du gouvernement suédois ; et Craig Venter, premier chercheur à avoir séquencé le génome humain.

Une Table ronde internationale sur le thème « La science et la paix : des mots aux actes » visera à mettre en relief l’apport de la coopération scientifique au rétablissement de la paix dans les régions de conflits. Les interventions et les débats porteront sur des expériences concrètes de coopération entre chercheurs israéliens et palestiniens, et en particulier sur la création d’un Centre pour la science à l’université Al-Quds de Jérusalem-Est. Le Forum clôturera ses travaux le 10 novembre, date de la Journée mondiale de la science instituée par l’UNESCO, avec la remise des Prix scientifiques de l’UNESCO pour 2003.

Informations complémentaires et programme : www.sciforum.hu/prog.html.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No 2003 - 91
Contact éditorial : Peter Coles, Bureau de l’information du public, Section éditoriale. Tél. : +33 (0)1 45 65 17 10 - e-mail : p.coles@unesco.org
A Budapest :
- Email bsf@office.mta.hu
Date de publication 06 Nov 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 17108