Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
L'UNESCO se félicite de la décision de Shell de ne pas toucher aux sites du Patrimoine mondial
Contact éditorial : Sue Williams - Email

27-08-2003 3:00 pm L'UNESCO s’est félicitée de l'annonce faite par la compagnie Shell de renoncer à toute exploration ou exploitation de gisements de pétrole ou de gaz dans le périmètre des sites naturels du Patrimoine mondial. Sir Philip Watts, Président du Conseil de direction du groupe Royal Dutch/Shell, a annoncé cette décision aujourd'hui en Suisse. « Par essence, a-t-il déclaré, les opérations d'une firme pétrolière comme la nôtre ont un impact sur l'environnement. Il est de notre responsabilité de nous assurer que cet impact soit réduit au maximum et que nos projets laissent un bon héritage sur le long terme ».

La compagnie s'était déjà engagée, il y a quelques années, à ne pas opérer dans les sites naturels du Patrimoine mondial d'Oman et des Sundarbans, au Bangladesh. L’annonce faite aujourd'hui, a déclaré Sir Philip, est la reconnaissance du fait qu’« il est temps de franchir un pas supplémentaire [...]. De la Grande Barrière d'Australie au Grand Canyon des Etats-Unis, la valeur exceptionnelle des paysages et de la biodiversité de ces sites est largement admise et formellement reconnue par la Convention du patrimoine mondial. La clarté du système, des règles et des procédures qui régissent ces sites offre un modèle exemplaire de bonne pratique. Mon espoir est que ce modèle pourra servir à d'autres espaces protégés dans le monde ».

Le Directeur du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, Francesco Bandarin, a salué cette annonce. « Ce premier pas vers la reconnaissance de la valeur universelle exceptionnelle du Patrimoine mondial - qui serait absolument irremplaçable s’il était détruit - confirme clairement la volonté de Shell de continuer à soutenir la préservation du Patrimoine mondial, non seulement par des mots mais aussi par des actes".

L'annonce de la compagnie pétrolière fait suite à l’engagement pris la semaine dernière par le Conseil international des mines et des métaux (CIMM), de ne pas explorer ou exploiter les gisements se trouvant sur des sites du Patrimoine mondial. Le CIMM comprend quinze des plus grandes compagnies pétrolières et minières au monde.
La Liste du patrimoine mondial compte aujourd'hui 754 sites, dont 582 biens culturels, 149 sites naturels et 23 "mixtes" (culturels et naturels). Trente-cinq d'entre eux, dont 17 sites naturels, sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril.






Source Communiqué de presse N° 2003-52
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 14175 | guest (Lire) Mise à jour: 28-08-2003 8:24 am | © 2003 - UNESCO - Contact