Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
De nouvelles collections proposées à l’inscription sur le Registre Mémoire du monde

Le Comité consultatif international du programme de l’UNESCO Mémoire du Monde va examiner des propositions émanant de 27 pays en vue de l’inscription de 41 collections d’archives et de bibliothèques sur le Registre de la Mémoire du Monde lors d’une réunion qui va se tenir à l’Hôtel de Ville de Gdansk, en Pologne, du 28 au 30 août.

Les collections documentaires proposées à l’inscription cette année proviennent des pays suivants : Allemagne, Arabie saoudite, Autriche, Barbade, Brésil, Chili, Chine, Croatie, Equateur, Etats-Unis, France, Italie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Philippines, Pologne, Serbie et Monténégro, Tadjikistan, Tanzanie, Thaïlande, Turquie et Uruguay.

La liste, qui met en valeur un large éventail d’activités humaines, comprend, entre autres, les plus anciennes inscriptions musulmanes connues en arabe (datant de 664, elles sont gravées sur un rocher au sud de Qa’a al Muatadil, au Nord-Ouest de l’Arabie saoudite) ; les riches archives de la République de Venise depuis ses débuts jusqu’au Traité de Campoformio (1798) ; les archives des droits de l’homme du Chili pendant la dictature militaire (de 1973 à 1989) ; la collection - menacée - d’anciens manuscrits du peuple Naxi, en Chine, dont l’ancienne culture est connue sous le nom de Dongba ; et des logiciels informatiques open source d’accès libre.

Les documents proposés à l’inscription sont conservés sur des supports très différents. Il s’agit de gravure sur pierre, de manuscrits, de cartes, de livres, de partitions, de pellicule cinéma et de bandes vidéo, de bandes audio ou de logiciels.

La réunion est organisée en coopération avec la Commission nationale polonaise pour l’UNESCO. La cérémonie d’ouverture aura lieu dans les chantiers navals de Gdansk, berceau du mouvement social polonais Solidarnosc. Les « 21 demandes », qui ont marqué la naissance de Solidarnosc en août 1980, font partie des documents proposés à l’inscription.

Le Registre de la Mémoire du Monde compte aujourd’hui 68 biens provenant de 33 pays. Créé en 1993 pour conserver et promouvoir le patrimoine documentaire d’importance, le programme Mémoire du Monde aide des réseaux de spécialistes à échanger des informations et à lever des fonds en faveur de la préservation, de la numérisation et de la diffusion documentaires.

Les inscriptions sont décidées par le Comité consultatif international qui regroupe 14 experts de renom nommés par le Directeur général de l’UNESCO. Pendant la réunion, le Comité débattra aussi du projet de Charte et principes directeurs sur la conservation du patrimoine numérique, un instrument normatif qui doit être soumis pour adoption aux Etats membres de l’UNESCO lors de la prochaine session de la Conférence générale de l’UNESCO qui se tient du 29 septembre au 17 octobre prochains. Les Etats membres étudieront également des mesures pour la restauration du patrimoine culturel irakien et notamment des archives et des bibliothèques du pays.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias No.2003-68
Site Web 1 (URL) Mémoire du Monde - site web
Contact éditorial : Roni Amelan, Bureau of Public Information - Tel +33 (0)1 45 68 16 50
- Email r.amelan@unesco.org
Date de publication 26 Aug 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 14164