Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
« Mondialisation à visage humain -pour le bénéfice de tous » Conférence internationale à Tokyo

Paris, 28 juillet - « Mondialisation à visage humain - Pour le bénéfice de tous », tel est le thème d’une conférence de deux jours organisée par l’UNESCO et l’Université des Nations Unies (UNU) à Tokyo, Japon, les 30 et 31 juillet, avec la participation d’anciens chefs d’Etat et ministres, ainsi que d’universitaires du monde entier.

La Conférence sera ouverte par le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura. Des débats publics se tiendront ensuite sur les thèmes suivants : « Mondialisation et dimensions oubliées » ; « Les forces motrices de la mondialisation » ; « Mondialisation et condition humaine » ; « Diversité culturelle, dialogue et éthique ».

Quatre ateliers, qui réuniront une trentaine de participants, exploreront les effets et le potentiel de la mondialisation dans les secteurs de la culture, de l’éducation, de la politique environnementale et de la communication.

Parmi les orateurs principaux figurent Fidel Ramos, ancien Président des Philippines, Moeen Qureshi, ancien Premier ministre du Pakistan, Andries van Agt, ancien Premier ministre des Pays-Bas et Eduardo Aninat, ancien Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI).

Le thème de la Conférence reflète la conviction de l’UNESCO que la mondialisation devrait servir à améliorer le bien-être de l’humanité. En menant ses activités avec les Etats membres dans ses domaines de compétence - l’éducation, la science, la culture et la communication -, l’Organisation a identifié la préoccupation suivante : laissée à elle-même, la mondialisation ne bénéficie pas à l’ensemble de l’humanité. Au contraire, elle accentue, plus qu’elle ne les réduit, les divisions et les inégalités. Il existe également une peur de voir la marchandisation croissante de l’éducation, de la culture et de l’information nuire aux capacités de certains pays et communautés à maintenir et améliorer leur mode de vie.

Soucieuse de lutter contre la montée de l’uniformité et la perte de créativité, l’UNESCO a élaboré un instrument normatif, la Déclaration universelle sur la diversité culturelle, qui a été adoptée par les Etats membres en 2001.



 
Auteur(s) UNESCOPRESS
Source Media advisory No 2003-64
Site Web 1 (URL) Le site de la conférence
Site Web 2 (URL) L'université des nations unies
Date de publication 29 Jul 2003
© UNESCO 1995-2007 - ID: 13675